L’Arcep refuse la fin des forfaits Internet fixes illimités

Résumé : Il y a quelques jours, le Conseil National du Numérique a publié 50 mesures pour réduire l’empreinte carbone du numérique des Français. La fin des forfaits Internet fixes illimités était l’une des mesures « phares » pour sensibiliser les utilisateurs avec des usages déraisonnables afin qu’ils réduisent leur consommation. Néanmoins, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) s’oppose à cette mesure.

Une mesure impossible sans l’accord de l’Arcep

En effet, l’accord de l’Arcep est obligatoire pour permettre à la mesure proposée par le Conseil National du Numérique d’être appliquée sur le territoire français.

Le président de l’Arcep, Sebastien Soriano, a rapidement réagit sur les réseaux sociaux et rassuré les consommateurs qui possèdent un forfait Internet fixe illimité.

Aujourd’hui, le télétravail est devenue une norme et l’économie a besoin des forfaits Internet illimité pour se développer dans de bonnes conditions.

Au-delà des forfaits Internet fixes illimités, certains sénateurs recommandent d’interdire les offres avec data illimitée. Néanmoins, le déploiement progressif de la 5G rend impossible cette proposition.

Comment réduire son empreinte carbone numérique ?

Maintien forfaits Internet fixes illimités réduire pollution numériqueNéanmoins, la proposition du Conseil National du Numérique pointe du doigt le problème grandissant de la pollution numérique.  En effet, il s’agit d’une pollution invisible provoquée par la surconsommation d’Internet qui fait fonctionner les data centers.

Il y a plusieurs manières de réduire sa pollution numériquevia des gestes simples à adopter au quotidien.

  • Privilégier le réseau Wi-Fi au réseau mobile
  • Éteindre sa box Internet le plus souvent possible
  • Nettoyer régulièrement sa boîte Mail et son Cloud, etc.
  • Réduire le nombre d’E-Mails et pièce-jointes envoyées
  • Préférer un téléphone reconditionnée à un téléphone neuf

Vous trouverez des conseils supplémentaires pour mieux comprendre la pollution numérique et la réduire sur ce lien.