Financer la création de son entreprise en 2022

Vous avez décidé de vous lancer et de créer votre entreprise. C’est pour vous le bon moment, car vous avez l’expérience, les compétences, et un projet avec un réel potentiel de rentabilité. Vous maîtrisez parfaitement le produit ou le service que vous allez commercialiser.

C’est une aventure exaltante, mais qui demande de garder la tête froide et les idées claires, surtout lorsqu’on touche aux questions de financement de cette nouvelle activité.

En fonction de votre secteur activité, de ses besoins et contraintes, mais aussi de vos ressources au moment de vous lancer, vous aller peut-être avoir besoin d’un prêt professionnel. Pour vous aider dans votre réflexion, nous vous présentons ici les aides à la création d’entreprise, le crédit bancaire et une solution de financement complémentaire ou alternative, le crowdlending.

Les aides à la création d’entreprise

Quand on crée son entreprise, il existe différents dispositifs d’aides qu’il ne faut pas négliger.

  • Les aides à la création d’entreprise de Pôle Emploi : ACRE, ARCE, maintien de votre ARE, le prêt NACRE.
  • Les crédits d’impôts : le crédit d’impôt recherche (CIR), le statut Jeune Entreprise Innovante (JEI), le statut jeune Entreprise Universitaire (JEU).
  • Les formations pour assister votre création d’entreprise de la CCI (Chambre de commerce et de l’industrie) et de la CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat), ainsi que des formations d’acteurs privés.
  • Les aides à la création d’entreprise des institutions publiques :
  • des collectivités locales en fonction de votre activité et de leurs priorités dans votre zone géographique,
  • de BPI France, comme la Garantie création, l’Avance+, la bourse French Tech,
  • de France Active, comme la garantie EGALITE Femmes,
  • de l’Adie ou la Société coopérative de finances solidaires (Nef) qui proposent un crédit solidaire ou des micro-crédits,
  • le prêt d’honneur qui peut être accordé par différents organismes, comme Réseau Entreprendre ou Initiative France par exemple,
  • sous forme de concours d’entrepreneurs partout sur le territoire.

Les financements bancaires pour créer son entreprise

En fonction du type d’activité et de la taille de votre entreprise, vous pourriez devoir recourir à un emprunt pour financer les investissements nécessaires à la création de votre entreprise. Un crédit bancaire professionnel peut ainsi vous permettre de financer un fonds de commerce, de l’immobilier professionnel, des engins agricoles, des véhicules d’entreprise ou de transport, du matériel de production ou informatique, et même une partie du marketing.

Pour mettre de votre côté toutes les chances d’obtenir le financement, nous vous conseillons :

  • de prévoir un apport de 20 %, au strict minimum, du montant nécessaire à votre projet,
  • de préparer un dossier aussi complet et précis que possible – business model, business plan, voire plan de vie en parallèle,
  • de recourir aux services d’un courtier en prêts professionnels.

Les crédits professionnels peuvent prendre différentes formes, avec des durées et conditions de remboursement variées et un taux d’intérêts calculé en fonction du risque que représente votre entreprise. Cette flexibilité est essentielle pour permettre d’adapter les solutions de crédits aux besoins et ressources de chaque entreprise, quel que soit le secteur d’activité.

En revanche, cette flexibilité rend les produits complexes.

Passer par un courtier en crédits professionnels vous permet :

  • de mettre les banques en concurrence,
  • de gagner du temps dans la démarche en n’ayant qu’un seul interlocuteur qui s’occupe de tout,
  • de bénéficier des conseils et de l’accompagnement d’un expert dans la constitution du dossier, le choix du type de crédits, des garanties et assurances éventuelles,
  • de faire négocier pour vous les offres de prêts les mieux adaptées aux meilleures conditions.

Les solutions alternatives et complémentaires

Nous avons mentionné la nécessité pour tout emprunt bancaire de présenter un apport significatif. Deux raisons motivent cette attente des banques.

D’une part, investir vous-même dans votre projet, vous donner du mal pour trouver des solutions complémentaires, sont autant d’indicateurs de votre motivation. Pourquoi financer le projet d’un entrepreneur qui n’oserait pas y mettre un euro lui-même ?

D’autre part, en réduisant la somme accordée, la banque limite le risque pour elle-même en cas de faillite. La multiplication des investisseurs va permettre la dilution des risques entre ceux-ci.

Toutefois, un problème se pose lorsque l’entrepreneur souhaite investir dans sa propre entreprise, mais que son patrimoine, sa trésorerie, n’est pas suffisant pour constituer l’apport attendu. Heureusement, il existe des solutions accessibles aux entrepreneurs pour les aider à compléter leur apport.

Parmi celles-ci on citera les levées de fonds auprès de fonds d’investissement, prisée des startups, mais aussi le financement participatif, en particulier sous forme de crowdlending.

Dans ce cas, via une plateforme en ligne, différents internautes (particuliers ou professionnels) investissent dans votre projet. Une fois les fonds levés sur une période définie, ceux-ci sont débloqués et le remboursement du prêt mis en place selon des modalités fixées par contrat au début du processus.

Constituer un apport, un complément au crédit bancaire, ou financer toute une partie des besoins liés à la création de votre entreprise peut être une démarche particulièrement bien perçue par la banque auprès de laquelle vous déposez votre demande de crédit professionnel. En effet, vous avez ainsi prouvé en amont votre motivation, votre capacité à susciter l’adhésion autour du projet et déjà dilué une partie des risques.

Comment choisir son courtier ?

Pour de nombreux services, les comparateurs en ligne permettent de trouver l’offre qui sera la mieux adaptée et la plus avantageuse en fonction de ses besoins. On peut ainsi comparer des offres internet, de forfait mobile, ou encore des crédits.

Toutefois, pour des opérations portant sur des sommes importantes et un engagement sur le très long terme comme un prêt immobilier ou un rachat de crédits, le recours aux services d’un courtier ou d’un organisme de courtage peut s’avérer efficace.

Quel est le rôle d’un courtier en crédit immobilier ou rachat de crédits ?

Un courtier est un intermédiaire en opération de banque et service de paiement. Il accompagne de futurs emprunteurs dans leur démarche de recherche de prêt aux meilleures conditions, jusqu’au déblocage des fonds.

A ce titre, ce professionnel se doit de rester neutre, sans porter de jugement sur la situation de son client, et travaille indépendamment des établissements de crédits.

Pourquoi faire appel à un courtier ?

Pour ses conseils

Sa formation, son expérience et son réseau vont lui permettre de conseiller au mieux le futur emprunteur sur les produits bancaires tels que les prêts immobiliers et les regroupements de crédits.

Il peut être complexe pour le particulier de percevoir toutes les subtilités de certains produits bancaires. Les courtiers ont donc un devoir de conseil. Ils vous présentent objectivement les crédits, ainsi que les offres qui vous sont proposées et vous aident à comprendre les implications de chaque caractéristique de celles-ci.

En lien avec tous les acteurs du marché, il aide l’emprunteur à avoir une vision d’ensemble afin de faire les meilleurs choix, éclairés, pour son projet.

Un seul interlocuteur

Les courtiers sont principalement connus pour cet aspect de leur activité : ils négocient pour vous avec les banques.

A la manière d’un comparateur, il va prendre contact avec les différents établissements prêteurs, négocier pour vous les meilleures offres, et vous présenter le fruit de ses recherches.

De cette manière, vous gagnez en temps et en efficacité, car vous n’avez plus qu’un seul interlocuteur. Vous constituez votre dossier auprès de votre courtier et celui-ci le présente à son réseau.

Pour obtenir des conditions de prêt plus avantageuses

Un courtier, ou un conseiller dans un organisme de courtage spécialisé, a un poids dans une négociation souvent supérieur à celui d’un seul particulier.

En effet, leur activité apporte des clients aux banques. De ce fait, ils peuvent négocier auprès de celles-ci des taux d’intérêts plus faibles, ou d’autres conditions plus avantageuses.

Il vous aide à présenter votre dossier sous son meilleur jour et défend vos intérêts, un peu à la manière d’un avocat, face au banquier.

Sur quels critères choisir son courtier ?

Inscription à l’ORIAS

Les risques de fraude existent. Pour vous assurer de la fiabilité du courtier ou de l’organisme de courtage auquel vous souhaitez faire appel, vérifiez que celui-ci est inscrit à l’ORIAS. Pour rappel, il s’agit du registre unique des intermédiaires en banque, assurance et finance.

La zone géographique couverte par le courtier

Faire appel à un petit courtier local ou un organisme de courtage travaillant dans toute la France sont deux possibilités qui présentent des avantages différents.

D’un côté, vous privilégiez la proximité et la confiance – peut-être que votre zone géographique a ses problématiques particulières qui parleront davantage à votre courtier et ses partenaires bancaires locaux.

D’autre part, un organisme installé sur tout le territoire, voire à l’international, peut avoir un poids plus important dans les négociations et bénéficier de conditions exceptionnelles auxquelles ni un particulier, ni un petit courtier, ne pourrait prétendre.

Son expérience et son réseau

L’expérience et l’étendue du réseau du courtier peuvent être plus difficiles à mesurer et juger. Néanmoins, un courtier ou un organisme de courtage ayant traité de très nombreux dossiers depuis de nombreuses années bénéficie de plus de confiance de ses partenaires bancaires.

Cette confiance a un poids dans une négociation qui peut s’avérer utile lorsqu’il présentera votre dossier aux banques et tâchera d’obtenir les meilleures offres de prêt.

La transparence des prix

Un courtier ou un organisme de courtage ne travaille pas gratuitement, cela va de soi. Tout travail mérite salaire.

Comme pour de nombreux services, chercher celui pratiquant les tarifs les moins élevés n’est pas nécessairement une méthode adéquate. Dans certains cas, vous payez la qualité de ses services et une différence de prix raisonnable peut valoir la peine.

En revanche, quels que soient les frais de courtage, veillez à ce que ceux-ci soient transparents afin de pouvoir comparer éventuellement plusieurs courtiers.

Les recommandations et le feeling

Après ces arguments factuels, viennent également les aspects plus subjectifs. Se sentir en confiance, écouté, pas jugé, soutenu dans sa démarche, sont tout aussi essentiels.

Vous pouvez donc vous renseigner facilement sur les avis d’autres emprunteurs ou de spécialistes sur le web.

Pour autant, le plus important restera votre ressenti et la confiance que vous vous sentez prêt à lui accorder après les premiers échanges.

Le regroupement de crédits : une solution pour devenir propriétaire

Investir dans la pierre, se sentir davantage chez soi, avoir la liberté d’aménager les lieux comme bon vous semble… les raisons de devenir propriétaire sont nombreuses et le rêve partagé par de nombreuses personnes.

Pour concrétiser un projet d’achat immobilier, les contraintes sont en revanche tout aussi nombreuses. Une majeure partie des Français doit emprunter pour le financer. Pour obtenir le crédit immobilier nécessaire, il ne faut pas dépasser 33 % (voire 35 % pour les revenus les plus élevés) de taux d’endettement (crédit immobilier et assurance emprunteur compris). En outre, il faut l’avoir remboursé en 25 ans maximum.

Lorsque l’on a déjà souscrit d’autres crédits, comme un crédit renouvelable, ainsi qu’un prêt auto ou une LOA, il n’est pas rare que le taux d’endettement du ménage soit trop important pour prétendre à un crédit immobilier. C’est d’autant plus vrai si vous ne disposez pas en parallèle d’une épargne importante pour servir d’apport.

Que faut-il faire dans ce cas ? Renoncer à son projet ou revoir le budget drastiquement à la baisse ?

Heureusement, il existe aujourd’hui une solution permettant de baisser son taux d’endettement afin de souscrire un crédit immobilier en respectant les contraintes des banques : le regroupement de crédits.

Comment fonctionne le regroupement de crédits ?

Le regroupement de crédits, communément appelé le rachat de crédits, est une opération bancaire consistant à rassembler en un seul prêt de substitution différents emprunts en cours de remboursement.

Il peut s’agir de crédits immobiliers, de prêts personnels, crédits renouvelables, prêt travaux, crédits auto, ou tout autre type de crédits, ainsi que certaines dettes personnelles et familiales.

La particularité de ce prêt de substitution tient dans sa durée de remboursement qui peut être allongée au-delà des limites de crédits immobiliers ou consommation classiques.

En allongeant la durée du remboursement, il est alors possible de baisser significativement la nouvelle mensualité unique.

En baissant cette mensualité, vous écrasez ainsi votre taux d’endettement. De cette manière, vous écartez des risques de surendettement et redevenez éventuellement éligible à un nouveau crédit.

En outre, vous allez pouvoir en profiter pour renégocier des taux d’intérêts plus bas pour vos crédits.

Il est également possible de solliciter une trésorerie complémentaire. Cette somme fait partie intégrante de votre prêt de substitution, et son remboursement inclus dans la nouvelle mensualité unique. Elle va donc vous permettre soit de financer un projet, soit servir d’apport dans le cadre d’un crédit immobilier, ou encore reconstituer une épargne de sécurité.

Le rachat de crédits pour acheter sa résidence : les avantages

Vous l’aurez compris cette opération financière peut donc vous aider à assainir votre situation financière pour acheter votre bien immobilier.

Si, au contraire, après avoir souscrit un crédit immobilier pour devenir propriétaire vous avez dû souscrire plusieurs crédits à la consommation qui sont alors venu augmenter dangereusement votre taux d’endettement, le regroupement de crédits peut écarter les risques de surendettement.

La baisse de la mensualité unique va donc avoir plusieurs avantages :

  • restructurer vos finances,
  • redonner de l’air à votre budget,
  • baisser votre taux d’endettement – soit, en amont, pour repasser sous les 33 %, soit, en aval, pour écarter les risques de surendettement,
  • vous permettre de diminuer le stress lié aux finances,
  • constituer un apport en conservant votre épargne de sécurité avec la trésorerie complémentaire,
  • bénéficier d’une durée plus étendue pour payer une mensualité plus faible,
  • renégocier un taux d’intérêts plus faible – surtout pour les crédits à la consommation, en particulier les crédits renouvelables.

Cette opération peut donc être tout à fait pertinente dans le cadre d’un achat immobilier, qu’il s’agisse de sa résidence, d’une résidence secondaire ou d’un investissement locatif. Elle est même bien plus avantageuse encore pour un investissement locatif.

En revanche, le regroupement de crédits entraîne des coûts, a fortiori s’il inclut un ou plusieurs crédits immobiliers : indemnités de remboursement anticipé, frais de dossier, de notaire, de garantie, et augmentation du coût total du crédit du fait de l’allongement.

Pour conserver tout l’intérêt de la démarche, il est essentiel de négocier chaque élément et d’ajuster au mieux la mensualité unique à vos revenus sans augmenter inutilement le coût du crédit. Cette opération alors s’avérer complexe.

Dans ces conditions, le recours à un organisme de courtage spécialisé en regroupement de crédits devient un véritable atout. Leurs experts vous accompagnent, vous conseillent, vous aident à constituer votre dossier et négocient pour vous auprès de partenaires bancaires fiables. Leur expérience, ainsi que le volume de dossiers traités, leur permettent d’obtenir les offres les mieux adaptées et les plus avantageuses en fonction de votre profil et de vos objectifs.

Pour en savoir plus, il suffit de faire une simulation en ligne. Celles-ci sont (et doivent légalement être) gratuites et sans engagement.

Votre constructeur de maisons en Loire-Atlantique

Vous avez pour projet de construire votre maison dans la région Loire-Atlantique ? Vous ne savez pas à quel professionnel faire confiance pour vous accompagner dans ce projet ? Pourquoi ne pas faire appel au groupe Blain Construction ? La qualité de leur travail vous permettra de voir votre projet de construction de maison réalisé jusqu’au bout, et en adéquation avec vos attentes. On vous en dit plus sur cette entreprise dans cet article.

Qui est le groupe Blain Construction ?

Créé en 2012, le groupe Blain Construction est désormais un incontournable dans la construction de maisons individuelles dans la région de Loire-Atlantique. Durant toutes ces années, il s’est développé afin de pouvoir répondre aux besoins de ses clients, peu importe leur projet. La reconnaissance de ses clients est la preuve de la qualité et du professionnalisme de cette entreprise.

Avec plus de 200 maisons construites à son actif, le groupe Blain Construction saura être à votre écoute pour répondre à vos critères, et faire en sorte que la réalisation finale soit conforme à vos attentes.

Pourquoi choisir Blain Construction ?

Blain Construction est un constructeur de maison expérimenté. Si vous décidez de lui confier votre projet de construction de maison, alors vous pourrez côtoyer des équipes professionnelles et à l’écoute. Peu importe le professionnel qui vous accompagnera, il sera là pour répondre à vos questions et faire en sorte que votre projet de construction se déroule pour le mieux. À chaque étape de votre projet correspond une équipe dédiée : chargés de projets, service administratif, bureau d’études, conducteurs de travaux… Le plus de cette entreprise est qu’elle travaille avec des artisans locaux, spécialement choisis pour la qualité de leur travail.

Pour être sûr de bien comprendre votre projet, plusieurs rendez-vous sont organisés avec vous, durant lesquels vous pourrez lui expliquer vos idées. Voici les différentes étapes :

  • un premier rendez-vous avec un chargé de projet, afin de connaître vos attentes, votre budget et vos envies ;
  • la remise de l’avant-projet, afin de voir les premiers plans ;
  • la signature de votre contrat de construction ;
  • réalisation des démarches administratives : constitution du dossier, dépôt du permis de construire en mairie.

Une fois que le permis de construire sera validé, les travaux pourront commencer ! Vous pourrez être tenu au courant de l’avancée du chantier en temps réel.

Profiter de la visite virtuelle de votre maison !

C’est le souhait de beaucoup de particuliers : voir à quoi ressemblera sa maison avant qu’elle ne soit construite ! Il peut parfois y avoir un décalage entre les idées que vous avez en tête et les plans qui en découlent. Avec la visite virtuelle, vous êtes certain que les travaux corresponderont à tous vos critères.

Le concept est simple : muni d’un visiocasque, vous pouvez vous promener virtuellement dans chaque pièce de votre maison. Cette technique permet d’être en immersion totale dans votre logement. Vous pourrez ainsi valider plusieurs éléments, comme par exemple le volume de chaque pièce, la taille de vos fenêtres ou encore l’emplacement de vos meubles. C’est également la meilleure façon de vous décider sur les revêtements de sols, de matériaux et d’aménagement de vos meubles.

Comment contacter le groupe Blain Construction ?

Vous souhaitez faire confiance au groupe Blain Construction pour réaliser la construction de votre maison ? Vous avez la possibilité de prendre rendez-vous directement en ligne. Pour ce faire, un formulaire est mis à votre disposition, où vous pourrez renseigner :

  • vos coordonnées : nom, e-mail, numéro de téléphone ;
  • la ville où vous souhaitez construire votre maison ;
  • le budget maximal de votre projet ;
  • renseigner vos disponibilités.

Vous pouvez également les joindre :

  • par téléphone, en contactant le 02 40 26 60 60 ;
  • par mail, à l’adresse suivante : contact@blain-construction.fr ;
  • à l’adresse postale suivante : 3 Rue de la Toscane, 44240 La Chapelle-sur-Erdre. 

À la recherche d’une solution de stockage à Montpellier ou Nîmes ?

Vous habitez près de Montpellier ou Nîmes et avez besoin d’espace pour stocker toutes vos affaires encombrantes ? Plusieurs raisons peuvent vous pousser à avoir besoin d’une pièce vous permettant de gagner de l’espace : un déménagement, un héritage trop conséquent, un grand ménage impliquant un gros déstockage… Pour vous aider à faire le vide chez vous, Atout-Box vous propose des box adaptées !

Louez rapidement votre box avec Atout-Box

Parce qu’organiser le stockage de ses affaires n’est jamais très amusant, Atout-Box vous propose une solution sur mesure, mais surtout très flexible.

Ainsi, vous pouvez louer votre box en seulement 5 étapes :

  • Choisissez votre centre de stockage en consultant la liste de garde-meubles situés à Montpellier et Nîmes ;
  • Estimez la taille de votre box, que ce soit par téléphone, en ligne ou bien directement en agence ;
  • Consultez les tarifs et disponibilités en quelques clics ou bien directement par téléphone ;
  • Réservez votre box tout en profitant d’un camion de déménagement vous permettant d’emporter toutes vos affaires, même les plus encombrantes ;
  • Emménagez !

Que vous soyez particulier ou professionnel, les équipes d’Atout-Box se feront une joie de vous présenter leurs différents garde-meubles et de vous accompagner dans votre projet. De la sélection de vos box de stockage jusqu’à votre emménagement, vous pourrez leur poser toutes vos questions.

Une fois votre contrat signé, votre box obtenu, et vos affaires entreposées, vous pourrez profiter de votre box à tout moment dans la journée. En effet, votre box est accessible 7 jours sur 7, dimanche et jours fériés inclus. Également, une large plage horaire vous permet d’accéder à votre box très facilement : 7h – 21h. Mais pour ceux souhaitant plus de liberté, une option 24h/24 est disponible.

Pourquoi faire confiance aux services d’Atout-Box ?

Opter pour les services d’Atout-Box, c’est faire confiance à une entreprise gagnant le cœur de 1 000 nouveaux clients chaque année. Et cela n’est pas pour rien !

Outre leur accessibilité, les box disposent de plusieurs autres atouts, à commencer par leur sécurité. En effet, votre box est fermé par un cadenas et dispose de sa propre alarme anti-intrusion. Également, un digicode à l’entrée, des alarmes incendie ainsi qu’une télésurveillance 24h/24 viennent compléter la sécurité du centre. Enfin, les concierges et conseillers présents sur place s’assurent que tout se déroule pour le mieux.

Autre atout non négligeable chez Atout-Box : La flexibilité au niveau des contrats. Besoin de quitter votre box le 1er, le 12 ou encore le 31 du mois ? Pas de problème : vous serez remboursé des jours non utilisés si vous déposez un préavis deux semaines à l’avance. Également, il est possible de facilement changer de box sur demande. À force d’avoir de nouvelles affaires, vous avez un box devenu trop petit ? Demandez un box plus grand ! Vous avez réussi à vous débarrasser de certains meubles ? Réduisez votre facture en prenant un box plus petit. De plus, celle-ci sera proratisée automatiquement !

Grâce à Atout-Box et à ses locaux sains, voyez les box autrement ! Également, n’hésitez pas à profiter de ses cartons et emballages de déménagement pour simplifier le transfert de vos affaires !

Pourquoi et comment réaliser un état des lieux d’entrée ou de sortie ?

Avant de faire rentrer un locataire dans un logement un certain nombre de documents sont demandés : diagnostics, bail, assurance habitation, etc. L’état des lieux est une de ces étapes obligatoires et il doit normalement être joint au bail. Dans les faits il est réalisé après la signature de celui-ci, le jour où le locataire prend possession du logement.

L’état des lieux est une obligation légale

D’après la loi n°89-462 du 6 juillet 1989, « un état des lieux d’entrée doit être réalisé lors de la remise des clés (en pratique, le jour de la signature du bail) et joint au contrat de bail. Un état des lieux de sortie doit également être fait lorsque le locataire quitte le logement et rend les clés ».

Il est intéressant de noter que la loi prévoit également le cas où l’état des lieux n’aurait pas été fait. Ainsi, c’est une étape obligatoire pour louer un logement mais il est tout de même possible de louer en l’absence de celui-ci. Dans ce cas-là, l’ensemble de l’appartement est considéré en bon état.

Une sécurité pour le propriétaire et le locataire

Un état des lieux bien réalisé est la clé pour que chaque partie prenne ses responsabilités en cas de dégradation. En effet, si l’état de l’appartement est parfaitement relevé lors de l’entrée puis de la sortie du locataire, il sera très facile de voir les nouvelles dégradations. A partir de ces informations le bailleur pourra calculer le montant de la retenue à effectuer sur le dépôt de garantie du locataire (appelé souvent à tort « caution »). Mais cette retenue doit être faite en prenant en compte la vétusté de l’appartement et donc la part qui incombe au propriétaire. 

Un état des lieux bien réalisé permet alors d’éviter les injustices et de maintenir des relations apaisées entre les propriétaires et les locataires. Ainsi le locataire paye pour ses dégradations et le propriétaire garde à sa charge les remises en état dûes à un vieillissement normal de l’appartement (vétusté).

Faire soi-même ou solliciter une société d’agents d’état des lieux

n état des lieux peut être réalisé par le propriétaire ou par un tiers le représentant, en présence du locataire.

Réaliser l’état des lieux soi-même

Dans le cas où le propriétaire souhaite réaliser l’état des lieux lui-même il est indispensable qu’il utilise des outils efficaces. Des exemples de grille d’état des lieux sont disponibles sur internet et il est important de connaitre les mentions obligatoires à écrire. La loi ALUR précise ces informations. Il convient également de faire attention au rapport humain et à l’interaction qui se créera avec le locataire durant ce moment particulier. Le locataire devra accepter de prendre ses responsabilités en cas de dégradations (ou de manquement quant à ses obligations de nettoyage) et le propriétaire doit accepter que certaines dégradations fassent parties de l’usure normale (comme les traces de meubles par exemple). En cas de désaccord, il faudra se tourner vers un huissier de justice.

Mandater un expert en état des lieux

Si le bien n’est pas géré par une agence immobilière, le propriétaire peut mandater une société d’agents ou d’experts en états des lieux comme le groupe PRESTA IMMO, basé à Nice. Cette solution, payante mais bien plus sereine, offre des avantages indéniables. Pour le locataire comme pour le propriétaire, c’est la garantie que le regard qui sera posé sur l’état de l’appartement sera objectif. Les outils utilisés par ces sociétés permettent de récupérer des rapports d’état des lieux clairs, précis et accompagnés de photos. Après un état des lieux de sortie il est généralement possible d’obtenir un comparatif et parfois même un chiffrage des dégradations imputables au locataire. Ce dernier document précise le montant que le propriétaire peut retenir sur le dépôt de garantie du locataire en prenant en compte la vétusté de l’appartement. En voici un exemple. 

Conclusion

L’état des lieux n’est pas à prendre à la légère, même si la location commence sur une relation de confiance avec le locataire. Le réaliser soi-même est possible à partir du moment où l’on utilise méthodiquement les bons outils. Sous-traiter cette prestation a un coût mais c’est une garantie de qualité et surtout cela facilite grandement le calcul et l’application d’éventuelles retenues sur le dépôt de garantie du locataire. Il est à noter que le coût de l’état des lieux d’entrée peut être imputé au locataire à hauteur de 3€ par m², la part des frais facturées au locataire ne pouvant dépasser celle du bailleur.

QUELLES DÉMARCHES SUITE À UN EMMÉNAGEMENT ?

emménagement

Vous vous apprêtez à déménager ? Avant de vous lancer dans cette folle aventure, soyez conscients que ce changement est accompagné de nombreuses démarches administratives. En effet, il faut déclarer ce changement d’adresse à différents organismes. Découvrez dans cet article toutes les démarches à réaliser suite à un déménagement.

Comment réexpédier votre courrier à votre nouvelle adresse ? 

La Poste a mis en place un système de réexpédition de courrier. Cette option peut être une première solution, rapide et simple, avant de communiquer votre nouvelle adresse aux différents organismes sociaux. En effet, ce système peut être mis en place en seulement 2 jours. Cette formule est proposée pour une durée de 6 mois, renouvelable une fois ou bien pour une durée de 12 mois. L’offre proposée à 60€ vous permet d’envoyer vos lettres et colis allant jusqu’à 2kg à votre nouvelle adresse. La Poste propose également un Pack déménagement s’élevant à 75€ qui inclus: 

  • La réexpédition de votre courrier
  • L’ouverture d’un compte Digipost Premium
  • 4 lettres en ligne
  • 10 timbres à imprimer
  • Un guide pour déménager 
  • Un calculateur de volumes afin de prévoir les cartons et le camion nécessaires
  • Un calendrier

Déclarer un changement d’adresse après votre déménagement 

Une fois que vous êtes installé dans votre nouveau domicile, de nombreuses démarches sont à réaliser auprès des organismes sociaux pour les informer de votre changement d’adresse. Selon votre profil, il faudra informer la Caisse des retraites et de sécurité sociale ou encore Pôle Emploi de votre changement d’adresse. 

Pensez également à notifier la Caisse d’Allocations Familiales. Pour cela rien de plus simple, rendez vous sur votre espace Mon Compte sur le site de la caf.fr, dans la rubrique “Déclarer un changement”. Que vous bénéficiez ou non d’une aide au logement, il est obligatoire de déclarer ce changement. 

Pour ce qui est du centre des impôts, pensez à déclarer votre changement d’adresse sur le site officiel. Une fois sur votre profil, accédez à votre adresse postale et cliquez sur le bouton “Modifiez”. Il vous sera ensuite demandé de remplir un formulaire pour finaliser la démarche.

Quelles sont les démarches à réaliser auprès d’EDF ?

Un déménagement implique un changement de contrat. En effet, il n’est pas possible de conserver le contrat d’énergie en cours dans votre nouveau domicile. Il est donc important de penser à informer votre fournisseur actuel de votre changement d’adresse. Différentes solutions s’offrent à vous pour résilier votre contrat actuel et souscrire à un nouveau contrat : 

  • Vous pouvez contacter EDF directement par téléphone au 09 69 32 15 15
  • Vous pouvez faire la demande directement depuis le site internet d’EDF. Dans votre espace client, rendez vous dans la rubrique “Déménager” cliquez sur le bouton “Déménagez puis souscrire à un nouveau contrat”. 
  • Vous pouvez également faire ce changement par courrier avec une lettre recommandée à l’adresse “EDF Service Clients TSA 21941, 62978 Arras Cedex 9”. La lettre doit contenir un maximum d’informations.

Quelles sont les démarches concernant les véhicules ? 

Un déménagement implique également de changer l’adresse de la carte grise de votre véhicule. Le saviez-vous ? Vous disposez d’un mois pour déclarer votre nouvelle adresse sur votre carte grise. Passé ce délais, vous risquez alors une amende forfaitaire de 135€, pouvant être majorée jusqu’à 750€ en cas de non paiement dans les délais fixés. Dans les cas les plus extrêmes, les forces de l’ordre peuvent même saisir votre véhicule.  

Si vous ne déclarez pas un changement d’adresse, vous vous exposez à d’autres risques. En effet, si vous commettez un excès de vitesse, ou n’importe quel autre délit sur la route, l’amende sera envoyée à votre ancienne adresse et vous ne pourrez alors pas la régler dans les délais fixés. 
Pour effectuer un changement d’adresse, vous pouvez vous rendre  sur le site occaz.app et en faire la demande directement depuis le chat. Vous pouvez également réaliser cette démarche par téléphone au 01 83 53 63 80. Cette démarche ne vous prendra que quelques minutes.

Découvrez des annonces immobilières dans les Top Villes de France

Vous cherchez un bien immobilier à louer ou à acheter en France ? Vous n’avez pas encore trouvé la perle rare ? Alors vous la trouverez peut-être sur ma-cabane.fr. Le site Internet recense 329 119 annonces immobilières afin de vous permettre de trouver celle qui répondra à vos critères et à vos attentes.

Qui est ma-cabane.fr ?

Ma-cabane.fr est un portail immobilier dont le but est de simplifier vos recherches immobilières. Créé en 2008, le site regroupe 329 119 annonces immobilières, autant pour les particuliers que pour les professionnels. Vous avez donc un large choix pour trouver le bien immobilier correspondant à votre projet.

En plus de vous proposer de nombreuses possibilités de trouver un bien immobilier, le site met également à votre disposition des guides pratiques, afin de vous conseiller et de vous accompagner dans votre projet. Voici les différents guides qu’il est possible de trouver :

  • le guide de l’acheteur : des conseils concernant les étapes d’une acquisition immobilière, comment financer votre logement, quelles assurances prendre… ;
  • le guide du locataire : comment se passe l’arrivée dans le logement, quels sont vos devoirs et vos obligations… ;
  • le guide du vendeur : comment bien vendre son bien immobilier, quels sont les obligations du vendeur… ;
  • le guide du bailleur : comment bien louer son bien immobilier, quelles sont les obligations du bailleur… 

Comment trouver le bien de ses rêves avec ma-cabane.fr ?

Si votre projet est d’acheter, alors vous pourrez consulter les annonces immobilières dans plusieurs villes de France :

  • Angers ;
  • Paris ;
  • Le Havre ;
  • Rennes ;
  • Marseille ;
  • Nancy ;
  • Nice ;
  • Lille ;
  • Montpellier ;
  • Lyon.

Vous avez également la possibilité d’orienter votre recherche dans plusieurs villes de France si vous souhaitez simplement louer un bien immobilier :

  • Paris ;
  • Grenoble ;
  • Lyon ;
  • Marseille ;
  • Metz ;
  • Angers.

Pour trouver le bien qui répondra à vos attentes, le site vous donne la possibilité de filtrer votre recherche. Ainsi, ne vous seront proposés que les biens qui pourraient réellement vous intéresser. Vous pourrez ainsi préciser plusieurs informations :

  • si vous souhaitez acheter ou louer, dans le neuf ou non ;
  • la région souhaitée ;
  • le type de bien recherché : maison, appartement, terrain, local commercial, boutique, immeuble… ;
  • le prix minimum et maximum que vous souhaitez mettre ;
  • la surface désirée ;
  • le nombre de pièces souhaité… 

Ce ne sont pas que les acheteurs qui pourront trouver leur compte ! Si vous cherchez à vendre votre logement, ma-cabane.fr vous donne la possibilité de déposer une offre gratuitement. Ce dépôt d’annonce concerne à la fois les particuliers et les professionnels. Pour ce faire, il vous faudra renseigner certaines informations :

  • la localisation de votre bien : ville, région, pays… ;
  • le type de bien vendu : maison, appartement, local commercial, boutique, terrain… ;
  • le prix de vente ;
  • une description de votre annonce ;
  • les caractéristiques du bien : surface, nombre de pièces, terrasse, salle d’eau, cuisine… ;
  • la possibilité d’ajouter jusqu’à 6 photos.

Comment contacter ma-cabane.fr ?

Pour faire parvenir votre demande à ma-cabane.fr, vous avez plusieurs possibilités :

  • en remplissant un formulaire directement sur le site Internet : vous pourrez y laisser vos coordonnées ainsi que le contenu de votre message ;
  • directement à leur adresse postale : SARL MA CABANE, 12 rue Anselme, 93400 Saint-Ouen.

Acheter un appartement neuf à Nantes moins cher : les aides à l’achat disponibles

Nantes séduit les investisseurs par son attractivité et son dynamisme économique. Plusieurs quartiers de la ville font d’ailleurs l’objet d’un véritable renouveau architectural, en accueillant des résidences neuves qui proposent des prestations en harmonie avec le confort et les besoins modernes. Toutefois, les prix immobiliers sur l’ensemble du territoire ne sont pas toujours en accord avec le budget des aspirants propriétaires. Si vous souhaitez acheter un appartement neuf à Nantes avec IMMO9, découvrez les aides disponibles pour financer votre future acquisition immobilière dans la Cité des Ducs.

Le Pinel et le Pinel plus à Nantes

Les avantages de se constituer un patrimoine ne sont plus à présenter. Les différents dispositifs d’aide à l’achat à Nantes permettent aux jeunes acquéreurs et aux familles modestes de devenir propriétaire de façon simple et sécurisée. La majorité de ces aides sont réservées à l’acquisition immobilière sur le marché du neuf. Et parmi celles-ci, on distingue le Pinel. Ce dernier cohabitera bientôt par la nouvelle loi Pinel, également appelée Pinel plus. Plus aboutie et plus exigeante que son aînée, cette nouvelle version du dispositif sera mise en place à partir du 1er janvier 2023. C’est donc le moment idéal pour bénéficier des taux maximaux de réduction d’impôts Pinel dans le cadre de l’achat d’un appartement neuf à Nantes.

En effet, les investisseurs qui achètent un logement neuf à Nantes cette année ou en 2022 peuvent jouir des meilleurs taux de réduction fiscale Pinel, étant donné que ces taux connaîtront une baisse à partir de 2023. Nantes se situe en zone B1 Pinel. Pour profiter des avantages offerts par le dispositif, les futurs propriétaires doivent respecter les conditions énumérées ci-dessous.

Achat d’un logement sur le marché immobilier neuf à Nantes

Comme le Pinel actuel et le Pinel plus sont réservés à l’acquisition d’un appartement neuf à Nantes (achevé ou en vente en état futur d’achèvement) et dans les autres zones éligibles, les investisseurs disposent de deux choix : acheter le logement ou le faire construire. Cependant, ils peuvent également opter pour un bien immobilier ancien qui a subi une rénovation complète, avec des travaux répondant aux normes en vigueur, à l’instar de la RE2020.

Pour être éligible au Pinel Plus Le bien en question doit également respecter les critères de confort et de qualité établis par la nouvelle loi Pinel :

  • Surface minimale pour chaque typologie de logement : 28 m² pour un studio, 45 m² pour un deux pièces, 62 m² pour un trois pièces, 79 m² pour un quatre pièces, 96 m² pour un cinq pièces.
  • Un espace extérieur privatif : une terrasse ou un balcon.
  • Une double exposition pour les trois pièces et plus.

La durée d’engagement locatif

Il est important de rappeler que le dispositif Pinel est uniquement réservé à l’investissement locatif. De ce fait, l’investisseur qui achète un appartement neuf à Nantes se trouve dans l’obligation de louer le bien à titre de résidence principale du futur locataire afin de pouvoir bénéficier de la réduction d’impôt Pinel. Les taux de réduction fiscale à Nantes dépendent de la durée locative choisie.

  • Jusqu’en 2022 : 12 % sur 6 ans, 18 % sur 9 ans et 21 % sur 12 ans
  • En 2023 : 10,5 sur 6 ans, 15 % sur 9 ans et 17,5 % sur 12 ansJusqu’en 2022 : 12 % sur 6 ans, 18 % sur 9 ans et 21 % sur 12 ans
  • En 2024 : 9 % sur 6 ans, 12 % sur 9 ans et 14 % sur 12 ans

Le plafond de loyer

En achetant un logement neuf à Nantes, dans le cadre du dispositif Pinel, le propriétaire doit également appliquer un loyer inférieur ou égal au plafond fixé pour chaque zone. Pour la zone B1, le plafond est de 10,51 € par mètre carré.

Le plafond de ressources locataires

Les locataires d’un appartement neuf en Pinel à Nantes sont également soumis à des conditions relatives à leurs revenus. Les plafonds de ressources locataires sont établis en fonction du zonage Pinel et de la composition du foyer.

Composition du foyer fiscalPlafonds de ressources Pinel 2022 en zone B1
Personne seule38 280 €
Couple41 772 €
Pers. seule ou couple ayant 1 pers. à charge50 233 €
Pers. seule ou couple ayant 2 pers. à charge60 643 €
Perso. seule ou couple ayant 3 pers. à charge71 340 €
Pers. seule ou couple ayant 4 pers. à charge80 399 €
Majoration par personne à charge supplémentaire+ 8 969 €
Composition du foyer fiscalPlafonds de ressources Pinel 2022 en zone B1
Personne seule38 280 €
Couple41 772 €
Pers. seule ou couple ayant 1 pers. à charge50 233 €
Pers. seule ou couple ayant 2 pers. à charge60 643 €
Perso. seule ou couple ayant 3 pers. à charge71 340 €
Pers. seule ou couple ayant 4 pers. à charge80 399 €
Majoration par personne à charge supplémentaire+ 8 969 €

Le Prêt à Taux Zéro ou PTZ à Nantes

Le PTZ peut financer jusqu’à 40 % d’un achat dans l’immobilier neuf à Nantes – Un homme tient entre ses mains le symbole du 0%

Une grande majorité des jeunes investisseurs qui achètent un logement neuf à Nantes ont recours à un ou plusieurs prêts pour financer leur acquisition. En général, les dossiers que les banques privilégient sont ceux des clients ayant un apport personnel. Mais devenir propriétaire sans apport reste possible. Par ailleurs, il est plus facile d’obtenir un financement sans apport personnel en se lançant dans l’investissement locatif à Nantes. En effet, ce type de projet immobilier représente un véritable gage auprès des établissements bancaires étant donné que les clients bénéficient de revenus supplémentaires qui leur permettent de rembourser aisément le crédit.

Pour une primo-accession, le PTZ ou Prêt à Taux Zéro peut permettre de financer jusqu’à 40 % d’un bien immobilier neuf à Nantes. Il s’adresse particulièrement aux ménages qui désirent acheter leur premier logement, donc aux primo-accédants, ou aux familles qui n’ont pas été propriétaires de leur résidence principale pendant les deux années précédant le prêt. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un prêt sans frais de dossier et à taux nul. L’État se charge des intérêts. Ce dernier est cumulable avec d’autres prêts. Comme la plupart des aides à l’accession à la propriété, l’obtention d’un PTZ est soumise à des critères bien précis en rapport avec les ressources du porteur de projet, le nombre de personnes qui compose son foyer ainsi que la zone où se trouve le logement. Ces paramètres déterminent la durée de remboursement du PTZ.

La 1ère clé Nantes Métropole

Mise en place par Nantes Métropole, 1ère clé est un dispositif dédié aux primo-accédants. Comme il s’agit d’une subvention, les bénéficiaires n’auront pas à la rembourser. Son montant dépend de la composition du foyer : 3000 € pour les familles composées d’une à trois personnes et 4 000 € pour les ménages composés de quatre personnes (ou plus).

Les conditions à respecter pour bénéficier de l’aide 1ère clé Nantes Métropole dans le cadre de l’acquisition d’un appartement neuf à Nantes sont :

  • Avoir moins de 40 ans ;
  • Avoir été locataire d’un logement à Nantes durant les 3 années précédentes (au moins un membre du foyer) ;
  • Ne pas avoir été propriétaire d’une résidence principale pendant les 2 années précédentes ;
  • Acquérir un logement situé dans l’une des 24 communes nantaises ;
  • Le prix du logement doit être inférieur ou égal à 2 400 € HT/m² ;
  • Habiter l’appartement pendant 5 années consécutives (durée minimum) ;
  • Respecter le plafond de ressources indiqué par le dispositif.

Emménager dans une maison à rénover : les enjeux

emménagement maison à rénover

La rénovation d’une maison passe par différentes phases à planifier dès l’étude préalable en avant-projet. Plusieurs questions se posent alors concernant la nature des travaux et les délais de réalisation, les matériaux à privilégier ou encore le choix des artisans.

Quels sont les choix essentiels à réaliser pour réussir son projet et pouvoir emménager rapidement ? En choisissant un maître d’œuvre qualifié, vous vous donnez toutes les chances pour pouvoir déménager très rapidement.

Planifier son emménagement et faire chiffrer sa rénovation

Le maître d’œuvre et l’architecte chiffrent les différentes opérations à réaliser et les reportent sur un devis de travaux en bâtiment détaillé. La rénovation est dès lors planifiée : le propriétaire sait quand il pourra déménager et emménager dans sa nouvelle demeure. Le devis de travaux de rénovation est présenté en personne par le professionnel pour que soient délivrées toutes les explications nécessaires.

La première étape de la rénovation globale d’une maison ou d’un appartement est l’audit, que l’amélioration souhaitée porte uniquement sur les performances thermiques et énergétiques du bien ou non. Cet audit prend en compte les besoins en isolation, autant que les besoins de chauffage et climatisation (puissance, type d’appareil, technologie, rendement, etc.). Le résultat du rapport réalisé par le technicien est utilisé pour définir le montant des aides financières allouées par l’État et notamment le montant de MaPrimeRénov’ (à demander à l’ANAH).

Quels éléments sont portés sur un devis de travaux en bâtiment

Les travaux de rénovation sont partiels, complets ou sur-mesure, adaptés à la région et aux habitudes de vie du propriétaire. Le montant moyen pour une rénovation de salle de bain varie de 3000 à 15 000 € TTC. Pour une rénovation complète, comptez de 250 à 2 000 € TTC/m². Si vous souhaitez emménager dans des délais brefs, anticipez en prévoyant le financement pour déménager.

Les principaux éléments du devis concernent :

  • les prestations et le suivi des travaux ;
  • les matériaux : qualité, aspect, robustesse, teintes… Les références sont portées à la connaissance du client pour qu’il puisse les rechercher et se rendre compte de leur valeur ;
  • le nombre d’heures travaillées (toutes équipes confondues) ;
  • les prix : les coûts des matériaux mais aussi de la main d’œuvre sont portés sur le document. Sont facilement identifiables les tarifs hors taxe et TTC, le montant et le taux de TVA pour chaque produit ou service.

Bien définir les objectifs de la rénovation pour emménager rapidement

Le devis de travaux en bâtiment fait apparaître les objectifs de la rénovation : optimiser un petit espace, redéfinir les différentes surfaces, moderniser et améliorer le confort… Les coûts pour déménager et emménager peuvent être calculés en avant-projet et inclus dans la demande de financement aux organismes bancaires et financiers.

Chaque phase d’une opération de rénovation peut être chiffrée et planifiée dès la première visite puisque les architectes et maîtres d’œuvre proposent une prestation tout compris, avec suivi des travaux et des différentes équipes d’artisans. En ce qui concerne votre déménagement et son coût, prévoyez 1000 € en moyenne pour la prise en charge de l’ensemble de votre mobilier et des objets fragiles et leur installation dans le nouveau logement. Le montant est fonction du nombre de kilomètres à parcourir et du volume de marchandise à traiter, de l’accessibilité des lieux et du matériel nécessaire pour minimiser les risques. Chaque emménagement est, comme les travaux de rénovation, divisé en plusieurs phases dont la recherche des emballages et cartons si le déménageur ne s’en charge pas.