Il commence à faire chaud ici! Réparations de fenêtre d’été!

L’été en France est étouffant. Avec des températures atteignant souvent 35 ° C et plus, vous souhaitez échapper facilement à la chaleur. Mais si votre maison ne se refroidit pas malgré le fonctionnement de votre climatiseur et votre facture d’électricité plus élevée, alors le problème pourrait être vos fenêtres! Alors rejoignez l’équipe ici au verre de vitrier Parisien alors que nous discutons des réparations de fenêtres dont vous avez besoin pour l’été!

 

Vérifier le calfeutrage et le décapage des fenêtres

Le calfeutrage – également connu sous le nom de dénudage de fenêtre – est le matériau utilisé pour isoler l’espace entre la vitre et le cadre de la fenêtre. C’est l’un des principaux composants qui peuvent s’user avec le temps. Cela conduit à l’air chaud et humide qui s’infiltre dans votre maison, en combattant votre climatisation. Non seulement cela vous rend mal à l’aise, mais cela fait grimper vos factures d’électricité. Si votre calfeutrage échoue, vous aurez peut-être besoin d’un remplacement complet de la fenêtre. Il est préférable que vos fenêtres soient régulièrement vérifiées par un professionnel pour s’assurer que ce problème est détecté avant que votre réparation de fenêtre se transforme en remplacement de fenêtre!

Les fuites dans le calfeutrage sont souvent difficiles à localiser. Parce que le calfeutrage moderne est généralement à base de caoutchouc, il peut cacher des fuites microscopiques dans votre fenêtre. Vous aurez besoin d’un professionnel pour vous aider à diagnostiquer ces fuites et les réparer.

 

Réparations de fenêtres qui fuient

Les fenêtres qui fuient sont un problème toute l’année. En été, il conduit à des courants d’air chaud remplissant votre maison. En hiver, de fortes pluies peuvent provoquer des inondations et accumuler de l’humidité dans la maison. Cela entraîne des dégâts d’eau et la formation de moisissures dangereuses dans votre maison. Si vous trouvez que votre maison est trop chaude et trop humide, ou si vous trouvez de l’humidité qui s’infiltre autour des fenêtres, et que votre calfeutrage n’est pas en cause, vous pourriez avoir des cadres de fenêtre pourris. Communiquez avec un réparateur de fenêtres de confiance immédiatement avant que vos cadres de fenêtres ne pourrissent davantage, causant la chute des vitres!

Comment pouvez-vous vérifier les fuites de fenêtres? Prenez un sèche-cheveux et allumez-le, dirigé d’un côté de la fenêtre. De l’autre côté, demandez à quelqu’un de tenir un morceau de papier, un clinquant ou une bougie allumée. Comme vous déplacez le sèche-cheveux autour de la fenêtre, regardez pour voir si la guirlande, la bougie ou le papier flotte. Quand c’est le cas, vous aurez identifié la fuite! Assurez-vous de montrer la zone à votre réparateur professionnel.

 

Réparation de vitres

Un problème plus évident est votre verre. La plupart d’entre nous savent si nos fenêtres sont fissurées ou brisées. Par conséquent, lorsqu’il s’agit de verre fissuré ou cassé, la plupart d’entre nous réparent immédiatement nos fenêtres. Il est important d’avoir même la plus petite fissure fixée dès qu’elle se produit, avant qu’elle ne devienne un problème plus important. De nombreuses fissures peuvent être réparées sans remplacer toute la vitre, si elles sont attrapées assez rapidement. Plus longtemps vous laissez une fissure ou une pause, plus votre facture de réparation sera chère.

Réparations de vitres anciennes ou remplacement

Le verre est un conducteur de chaleur incroyable. Les nouvelles fenêtres sont généralement déjà recouvertes d’UV. Mais les fenêtres plus anciennes ont des problèmes qui ne sont pas aussi évidents que les fissures ou les ruptures. La plupart des fenêtres plus anciennes ou des fenêtres à simple vitrage permettent à la chaleur de rayonner dans votre maison, la rendant chaude et inconfortable. n’ont pas les avantages modernes du revêtement UV pour bloquer ces rayons nocifs. En les remplaçant par des fenêtres modernes ou en utilisant un vernis UV professionnel, vous réduirez vos factures d’énergie. Le vitrage secondaire – ou rénovation de double vitrage – est une excellente alternative au remplacement des fenêtres par du double vitrage. En outre, le double vitrage secondaire signifie que vos fenêtres peuvent encore s’ouvrir et se fermer comme avant. Cependant, les fenêtres revêtues d’UV doivent être vérifiées régulièrement pour s’assurer que le revêtement fonctionne toujours et le réparer ou le mettre à jour si nécessaire. Pour cela, encore une fois, il est préférable d’approcher un professionnel.

Restez au frais cet été avec les réparations de fenêtre!

Il est important de se tenir à l’écart des températures estivales chaudes pour que vous et votre famille soyez à l’aise cet été. En vous assurant de garder vos fenêtres entretenues, vous pouvez vous battre contre les étés étouffants de l’Australie sans vous ruiner. Des fenêtres correctement entretenues peuvent également vous aider à prolonger la durée de vie de votre climatiseur en veillant à ce qu’il ne soit pas trop sollicité! Un peu d’effort va un long chemin pour assurer votre confort cet été.

Si vous êtes préoccupé par les vitres brisées ou si vous croyez avoir besoin de réparations, contactez-nous dès aujourd’hui chez l’entreprise de dépannage vitrerie à Paris (http://artisanvitrier.paris/).

Mon déménagement d’entreprise de A à Z

Un déménagement nécessite toujours une certaine organisation qui se doit d’être la plus rigoureuse et réfléchie possible ; notamment lorsque cela implique le transfert du siège social d’une entreprise. Peu importe les raisons pour lesquels les entrepreneur∙e∙s décident de changer de locaux, l’essentiel est de profiter de cette occasion pour faire le bilan et prendre un nouveau départ. Voici quelques conseils pour vous aider à gérer votre déménagement d’entreprise sereinement.

Le choix de la domiciliation de société

Qui dit déménagement, dit forcément emménagement. Avant même de quitter vos locaux professionnels, vous devez déjà réfléchir à leur futur lieu de domiciliation. Si vous recevez beaucoup de clients, misez sur l’accessibilité. En revanche, si vous désirez profiter d’un certain dynamisme économique, préférez des quartiers d’affaires réputés. Sachez également qu’il est tout à fait possible d’établir le siège social d’une entreprise dans un quartier, voire dans une ville différente de l’adresse à laquelle se trouvent vos bureaux professionnels. Aussi, vous pouvez aisément faire appel à des centres d’affaires pour domicilier votre société en bénéficiant d’une adresse prestigieuse et ainsi éviter les démarchages publicitaires au bureau.

La résiliation du bail commercial

Les contrats de location des entreprises ne sont pas les mêmes que ceux établis pour des logements traditionnels. Le bail 3-6-9 commercial classique contient quelques spécificités parmi lesquelles une durée de location de neuf ans minimum. L’entreprise peut bien évidemment résilier ce contrat, mais le bailleur doit en être informé six mois avant la date de départ. Aussi, la cession du bail doit impérativement se faire par acte d’huissier. La première démarche à établir avant de débuter votre déménagement sera donc de déposer votre préavis. Vous disposerez ensuite de six mois pour tout organiser.

Les démarches administratives

Parmi les impératifs les plus redoutés, la partie administrative demande une attention particulière en rapport aux différents délais qu’elle implique. Pour résilier les contrats d’électricité et de gaz par exemple, il faudra anticiper au minimum deux semaines avant votre départ. Il faudra également penser à la résiliation des lignes téléphoniques et à l’abonnement internet. Sachez que les opérateurs vous offrent en général la possibilité de conserver votre numéro de téléphone.

Si l’entreprise possède des véhicules, veillez également à modifier toutes les cartes grises. Signalez ensuite le changement d’adresse aux organismes officiels tels que le centre des impôts ou les caisses de régime social, sans oublier la Poste. À cela s’ajoute l’indispensable déclaration de transfert du siège social à faire auprès du centre des formalités des entreprises (CFE).

La communication

Dernier élément important à anticiper avant le grand jour du déménagement : la communication. En interne déjà, il vous faudra veiller à ce que chaque employé∙e ait pris note du changement d’adresse et soit capable de se rendre sur son futur lieu de travail sans encombrement. Puis prévenez tous vos partenaires : les clients en passant par les fournisseurs, les prestataires, etc.

Une fois toutes ces questions abordées, vous voilà fin prêt∙e à entamer la partie logistique. Nous vous conseillons pour cela d’établir un planning cohérent et réaliste afin que chaque étape du déménagement soit encadrée. N’hésitez pas à vous faire aider d’une entreprise spécialisée pour mener à bien cette dernière ligne droite.

Ce que doit contenir votre devis déménagement

Lorsque l’on souhaite faire appel à une entreprise pour effectuer son déménagement, la première étape consiste à demander un devis à une ou plusieurs sociétés spécialisées afin de connaître ses tarifs et le détail de ses prestations. Il est important, pour faire le meilleur choix, de bien lire le devis réceptionné et de s’assurer qu’il contient toutes les clauses et informations obligatoires pour être valide.

 

Les bases d’un devis complet

 

Avant toute chose, sachez qu’il n’est pas conseillé d’établir un devis par téléphone. L’idéal est que le devis soit présenté sur papier au client en présence de l’entreprise afin de le valider ensemble. La plupart des sociétés de déménagement, comme Axal, effectuent une visite préalable afin d’évaluer au mieux les besoins nécessaires en termes matériels et humains. Le prestataire pourra prendre connaissance d’indications essentielles sur le futur logement, telles que les facilités d’accès ou la surface disponible. Le devis doit être détaillé et reprendre point par point les différentes prestations délivrées par la société lors du déménagement. Chaque action attendue doit être mentionnée afin d’éviter toute mauvaise surprise ou incompréhension le jour J. On y trouvera notamment :

  • Les dates de l’intervention
  • Le volume et la valeur du mobilier
  • La distance séparant les deux logements
  • Le prix total demandé
  • Les modalités de paiement
  • Les conditions générales de vente

Veillez également à y mentionner toutes les informations annexes nécessaires afin que les deux partis soient au clair sur la prestation attendue par le client.

Gare aux devis trop alléchants

 

Les sociétés de déménagement se suivent et ne se ressemblent pas. Lorsque vous demandez plusieurs devis, il se peut que le prix demandé varie du double au triple selon les devis. Difficile alors de vous y retrouver et de choisir la meilleure entreprise pour votre déménagement. Nous vous recommandons d’éviter les offres trop alléchantes, qui ne présage que très rarement un service satisfaisant pour le client. Demander plusieurs devis vous permettra notamment d’établir une moyenne de prix et d’éliminer de ce fait les offres présentant un écart de prix trop important. Vérifiez bien les prix mentionnés sur le devis et assurez-vous que toutes les taxes et éventuels coûts annexes soient bien stipulés afin d’échapper à toute dépense imprévue.

Après un déménagement : qui choisir pour réaliser les travaux ?

Après un déménagement, des études ont démontré que l’on effectue en moyenne des travaux dans les deux ans après son installation.

Alors au moment de chercher des prestataires, on essaie un peu toutes les solutions. Sur internet ou dans les annuaires téléphoniques, on trouve de multiples offres ; mais c’est bien connu, la plupart de ces sites référencés en première page des moteurs de recherche sont des arnaques.

Alors comment démêler le faux du vrai ? Comment trouver « la perle rare » pour ses travaux ?

Il existe des alternatives, qui regroupent pour vous des artisans réputés pour leur sérieux et leur travail qualitatif.

Le service en ligne AlloMarcel.com  vous permet de trouver des artisans de confiance, pour tous vos petits et gros travaux : architectes d’intérieur, menuisiers, plombiers, électriciens, chauffagistes, serruriers, vitriers, peintres, décorateurs, ou même tous corps d’état… Le site dispose d’un réseau de 250 artisans répartis sur ses différentes villes d’activité, à savoir Paris, Lyon, Bordeaux et Nantes.

Les points forts du service ?  Outre la relation de confiance qu’AlloMarcel établit avec le client grâce à son réseau d’artisans de confiance, pour toutes les petites interventions comme les réparations, des tarifs forfaitaires horaires sont définis : clarté et transparence sont les maîtres mots d’AlloMarcel. Pour les interventions plus importantes comme les rénovations d’habitations par exemple, un devis gratuit est établi à l’avance.

Comment ça fonctionne ? On se rend sur le site internet AlloMarcel.com, on précise sa demande et on propose une ou plusieurs dates d’intervention ! L’équipe se charge alors de trouver l’artisan approprié. Il est également possible de réserver par téléphone, ou de se rendre à la boutique parisienne, au 2 rue Auguste Barbier. Une deuxième boutique ouvrira prochainement sur Lyon.

Optez pour un revêtement qui contribue à la réduction de l’empreinte écologique

Vos revêtements de sol sont vieillissants ou abîmés ? Vous désirez opter pour des matériaux actuels, modernes et respectueux de l’environnement, pensez au carrelage made in France. Les avantages sont nombreux aussi bien au niveau écologique qu’économique.

 

Le carrelage made in France pour bénéficier des meilleurs produits

Tous les carrelages fabriqués en France répondent à des normes définies par un cahier des charges strict. La traçabilité exigée dans l’hexagone vous garantit une finition impeccable et durable. Ainsi en réalisant des achats made in France, vous êtes assurés de disposer de revêtements de qualité, robustes et surtout dépourvus de substances toxiques néfastes pour la santé. Acheter ce type de carrelage permet également d’abaisser considérablement son impact écologique. Leur fabrication a été pensé pour limiter le rejet de polluants dans l’environnement et pour consommer moins d’énergie lors de la conception. De plus, les coûts énergétiques liés à son transport sont réduits par rapport à des revêtements de sol élaborés à l’autre bout de la planète.

Alors prêt à se lance dans le Made in France ? DONGA est l’entreprise qu’il vous faut !

 

Repensez votre mode de chauffage pour réduire votre facture d’énergie

Le changement de vos sols est l’occasion de modifier votre système de chauffage pour vous permettre de réaliser de sérieuses économies en électrique et ainsi réduire votre empreinte énergétique. Autrefois décrié, le chauffage au sol est devenu aujourd’hui très performant grâce à la mise au point de revêtements spécialement adaptés. Contrairement aux radiateurs, le plancher rayonnant électrique sous carrelage offre une très bonne diffusion de la chaleur pour des températures plus agréables et homogènes dans une pièce. Autre avantage, le plancher chauffant peut jouer le rôle de climatiseur en diminuant la température de votre pièce de quelques degrés en été. Invisible et silencieux, ce type de chauffage s’intègre parfaitement à tous les intérieurs.

 

Attention aux revêtements ancienne génération

Le choix de changer de revêtements de sol peut s’imposer pour des questions de santé. En effet, dans les années 1960 jusqu’en 1990, des dalles en matières plastiques vinyliques ont été souvent utilisés comme des revêtements de sols. Composés à près de 15% d’amiante, la toxicité de ces produits est avérée en cas de dégradation. Des particules nocives se retrouvent alors en suspension dans l’atmosphère ce qui conduit à polluer l’atmosphère de l’habitation. À moyen terme, la santé des habitants peut être grandement altérée. Pour ces matériaux contenant de l’amiante, il est préférable de faire appel à un professionnel. Ce dernier sera plus apte à effectuer des travaux de désamiantage et à éliminer les déchets en respectant l’article R541-45du Code de l’Environnement. Le carrelage made in France présente alors l’avantage d’émettre très peu de COV (composés organiques volatils).

Low-cost : le marché automobile s’ouvre-t-il ? Analogie avec le marché internet  

 

Le secteur automobile est en roue libre : jamais le marché ne s’est aussi bien porté depuis la crise de 2012. Premiers dans le cœur des acheteurs français, Renault et PSA occupent respectivement la première et deuxième place du classement des ventes en France de janvier à septembre 2017. La formule ? Des modèles accessibles mais de bonne facture. Là où les Allemands préfèrent un positionnement haut de gamme. Peut-on pour autant affirmer que les offres automobiles s’ouvrent au low-cost ? Analogie avec le marché Internet.

Automobile, box Internet, des secteurs en expansion ?

 

On a vu ces dernières années exploser le marché des télécoms : Internet fixe et mobile, bouquets TV, appels illimités, options payantes, services offerts, le tout à des tarifs de plus en plus compétitifs : on trouve des offres triple-play (box Internet + TV + téléphone) à moins de 15€ par mois chez certains opérateurs. Mieux, Orange, Free, SFR et Bouygues, les quatre piliers du marché de la téléphonie mobile et de l’Internet fixe en France, ont chacun lancé leur propre marque low-cost (smart-cost, devrait-on dire) ; Sosh chez Orange, RED by SFR, B&You chez Bouygues et le petit Free Mobile et ses impitoyables forfaits à prix sacrifiés (2€ par mois…).

 

Côté automobile, la tendance fait des émules. En 2017, l’an dernier, le modèle le plus acheté par les particuliers aura été… la Dacia Sandero. Filiale du groupe français Renault, Dacia fabrique ses véhicules en Roumanie et les commercialise dans le monde entier, permettant au groupe Renault de se positionner sur le segment du low-cost et viser ainsi la classe moyenne. Une stratégie qui paye : après la sortie la Logan il y a treize ans de cela, Renault a célébré les 10 millions de modèles de sa gamme à bas prix. Un coup de maître jamais égalé, mais jamais imité non plus.

Cette réussite n’a cependant pas poussé de constructeur à lancer de gamme low-cost. Et pour cause, contrairement aux FAI (fournisseurs d’accès à Internet) et aux opérateurs télécoms, pour qui l’ouverture vers le low-cost n’est qu’un moyen supplémentaire de séduire les consommateurs avec des tarifs toujours plus bas, concessionnaire et mandataire auto le voient comme un détachement de l’image de marque initiale et un positionnement stratégique risqué.

Et pourtant… on note de timides tentatives d’ouverture sur le marché : des modèles bas coût comme la C-Elysée (Citroën) ou la Tipo (Fiat) se popularisent, plus souvent comme deuxième voiture de ménage. La crise persiste, et beaucoup de consommateurs cherchent à acheter une voiture pour pas cher, question budgétaire oblige. Aux beaux modèles design et sophistiqués, on préférera des véhicules simples, robustes, fonctionnels, capables d’aller d’un point A à un point B.

 

Le low-cost tend donc à devenir une tendance de fond, qui permet de contrebalancer la hausse des prix du marché automobile, qui freinent de plus en plus de consommateurs, ceux-là pour qui l’achat d’un véhicule n’est pas un loisir mais une obligation. Même chose côté Internet. Les internautes ne sont pas tant intéressés par la possibilité de pouvoir téléphoner à Singapour en visionnant 270 chaînes TV que d’avoir un débit Internet suffisamment puissant pour pouvoir enchaîner les heures de binge watching chez eux ou une enveloppe data suffisante pour scroller tranquillement Facebook sans coupure dans le métro.

Les différents types de stockage

Aujourd’hui le marché du stockage est en train d’exploser, cela s’explique par le prix des mètres carrés en constantes augmentation et la forte densité urbaine. Plutôt que de déménager tout de suite il est parfois préférable, dans un premier temps, de trouver une solution pour stocker tout ce qu’on a chez soi, qu’on n’utilise pas mais dont on ne veut pas se séparer.

 

Chez soi ou en co-stockage

Le premier moyen auquel on pense lorsqu’on veut stocker ses affaires est sa cave ou son grenier. Avant d’entreposer ses affaires, il faut s’assurer que les lieux sont sains afin de ne pas détériorer les affaires qui y sont entreposés.

Mais on n’a pas tous la chance de disposer d’un endroit pour stocker ses affaires. C’est pourquoi, aujourd’hui, avec l’explosion de l’économie collaborative, il existe des sites qui proposent des solutions de co-stockage. On stocke nos affaires chez son voisin à moindre coup.

 

Self Stockage ou box de stockage

Le box de stockage est aujourd’hui le système le plus répandu. Vous louez un box pour une durée déterminée, vous pouvez y stocker ce que vous voulez et y avez accès quand vous le souhaitez. Vous faites tout, tout seul ! Ces box sont souvent situés en périphérie des grandes agglomérations.

 

Garde-meubles

Contrairement aux établissements de self-stockage, dans un garde-meuble vous n’avez pas accès à vos affaires 24h/2h, 7j/7. Il vous faut prendre rendez-vous à l’avance.

Généralement vos affaires sont stockées dans des caisses en bois fermées, ventilées et allant de 8 à 12m3, dans des entrepôts sécurisés. Ils sont souvent utilisés entre deux déménagements ou lorsque l’on n’a pas besoin d’avoir accès à ses affaires pendant un certain temps.

 

Stockage à la demande

KnoxBox propose une nouvelle façon de stocker ses affaires à Paris et en région parisienne. Plus besoin de se déplacer, il vous livre vos cartons chez vous, les récupère lorsqu’ils sont remplis, les stocke et vous les rapporte en 24h dès que vous en avez besoin. C’est simple comme 1 clic ! Vous payez que l’espace dont vous avez besoin et c’est donc beaucoup plus avantageux que les box traditionnels.

Il propose de nombreux formats de cartons : standards, archives, penderies, luminaires… En résumé c’est la solution idéale pour stocker vos affaires rapidement !

 

Trois bonnes raisons de souscrire un contrat d’entretien de chaudière

Que vous possédiez un appareil à gaz, à bois, au charbon ou au fuel, la visite annuelle d’entretien de chaudière est une obligation légale dès lors que la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts. Si vous êtes locataire, l’initiative de l’entretien vous appartient, à moins que le bail ne prévoie expressément que cette tâche appartient au propriétaire.  En effet, même si aucune sanction n’est prévue en cas de non-respect de cette règle, faire l’impasse sur la vérification annuelle de votre système de chauffage peut avoir de graves conséquences, tant sur le plan financier que sur votre sécurité.

Entretien de chaudière : préservez votre santé !

En effet, d’un point de vue de la santé, tout d’abord, la visite annuelle d’entretien est fondamentale puisqu’elle a pour objectif principal d’éviter les intoxications au monoxyde de carbone. Lors de son passage, le professionnel chargé de la vérification de la chaudière mesure donc le taux de monoxyde de carbone dans l’ensemble des pièces concernée.

Invisible et inodore, ce gaz dangereux ne doit pas être pris à la légère. En cas de concentration trop élevée, il provoque des nausées, des maux de tête et peut même entraîner la mort : selon le ministère de la santé, plus de 100 personnes par an décèderaient des suites d’une intoxication au monoxyde de carbone. Seule la vérification des réglages de votre chaudière, associée à une ventilation efficace de la pièce peuvent vous prémunir contre ces risques.

Une nécessité pour votre assureur

La deuxième raison concerne directement votre indemnisation en cas de sinistre. En effet, votre assureur pourra diminuer, voire même refuser de vous indemniser si vous n’avez pas respecté l’obligation annuelle d’entretien de chaudière. En relisant attentivement votre contrat d’assurance, vous trouverez généralement une clause stipulant qu’en cas de manquement à l’obligation d’entretien, la garantie concernée est exclue. Votre compagnie d’assurance sera alors en droit d’exiger une attestation de visite de la chaudière en bonne et due forme avant de vous dédommager.

Soyez vigilant sur ce point : la visite d’entretien de chaudière doit impérativement être réalisée par un professionnel agréé ! Vous ne pouvez en aucun cas effectuer les réglages et vérifications par vous-même. Dans un délai de 15 jours suivant sa visite, votre chauffagiste doit donc vous remettre une attestation d’entretien, que vous devrez conserver pour une durée de deux années consécutives. Vous devez être en mesure de présenter ce document à votre assureur, mais aussi à votre bailleur, s’il en fait la demande. En effet, en cas de non-respect de l’obligation annuelle d’entretien, celui-ci peut retenir le montant de l’entretien sur votre dépôt de garantie au moment où vous quittez les lieux.

Prolonger la durée de vie de votre appareil

Dernier point et non des moindres, l’entretien annuel de chaudière permet de prolonger notablement la durée de vie de votre appareil de chauffage. Outre l’évaluation des polluants atmosphériques, le chauffagiste réalisera de nombreuses opérations : vérification de l’état général de la chaudière, nettoyage des différentes parties de l’appareil et surtout réglage de la chaudière. Il consignera également une série de conseils pour bien utiliser votre appareil et se prononcera sur la nécessité éventuelle de le remplacer.

Non seulement la visite permet donc de détecter rapidement les risques, et ainsi d’intervenir en amont des pannes, mais en plus, elle vous permet d’optimiser le fonctionnement de votre chaudière. Grâce à un entretien régulier, vous réduisez votre consommation de chauffage et d’eau chaude de 10% en moyenne. Résultat : vous consommez moins, pour un meilleur confort de chauffe. Et vous préservez votre installation !
Pour toute ces raisons, souscrire un contrat d’entretien annuel présente bien des avantages. Même s’il ne revêt pas de caractère obligatoire pour les particuliers, il vous permet d’être toujours en règle et de bénéficier de tarifs plus avantageux. Grâce à lui, vous avez la garantie que la visite annuelle sera faite à une période précise, par un professionnel de confiance. Vous évitez ainsi de devoir trouver en urgence une entreprise sérieuse, à un moment où les meilleurs professionnels sont généralement débordés par les demandes d’intervention. De plus, vous bénéficiez d’un compte-rendu technique clair, dont les modalités sont précisées par écrit : pas de surprise au moment de régler la facture ! Pour trouver rapidement un professionnel qualifié, n’hésitez pas à consulter des plateformes spécialisées comme Eldotravo, qui vous donne la possibilité de consulter de nombreux avis clients et d’obtenir rapidement un devis d’entretien ou d’installation de chaudière.

Osez la déco industrielle !

Vous aimez les briques apparentes, le fer forgé et le bois brut ? Tentez le style industriel ! et sans avoir besoin de déménager à New York et de retaper une usine désaffectée, il suffit de quelques astuces de la boutique en ligne techneb shop pour donner à votre intérieur un look moderne et tendance.

 

Jouez avec la lumière

Pour commencer, remplacez vos ampoules basiques et leur lumière blanches un peu terne par des ampoules vintage industrielle qui sont en elles-mêmes des objets déco et dont la lumière apporte une atmosphère très particulière. En suspension ou sur un pied, elles se passent d’abat-jour ! Jouez aussi avec les contrastes, les couleurs du style industriel sont plutôt sombres (bleu, gris, noir) et détonnent avec des touches beaucoup plus claires (blanc et gris clair).

Jouez avec les matières

Que ce soit du bois brut, du cuir, du fer ou même du béton, osez les mélanges ! Une table en bois, un fauteuil en cuir, une étagère en fer et le tour est joué ! Les cactus et plantes grasses auront vraiment une place de choix dans cet environnement de matières brutes.

Restez minimalistes

En effet des murs surchargés de cadres ne s’accorderont pas facilement avec une pièce au style industriel, choisissez plutôt un ou deux éléments assez conséquents, une grande horloge par exemple ou une affiche Retro (Charlie Chaplin dans les rouages des Temps Modernes ou Harold Lloyd accroché à une horloge dans Safety Last par exemple). Vous pouvez également décorer un pan de mur avec un sticker ou de la peinture ardoise…pratique et esthétique !

Tendance déco 2018

Question tendance, 2018 s’annonce haute en couleurs, au style épuré et fonctionnel. Les murs donnent le ton, basés sur des palettes tout d’abord minérales. Le beige reste une valeur sure, rehaussé par des nuances plus chaudes, du rose poudré au saumon qui tire jusqu’à l’orange pour finir
sur le Terra cotta, faisant référence à la terre cuite.

Le végétal, lui, s’affiche sous différentes formes et formats ; du vert le plus profond au plus clair, il est uni ou aux motifs tropicaux, il s’étale sur un pan de mur entier ou par touches : peinture, papiers-
peints, objet déco…tout est permis. La nature est omniprésente.

Les meubles quant à eux se réinventent, marqués par un retour à l’essentiel : le Bois, qui n’a pas son pareil pour réchauffer une ambiance. Il sublime les cuisines les plus contemporaines, Pin, Chêne, Noyer, des matières plus nobles les unes que les autres. L’implantation se décide en fonction de la pièce, en linéaire ou en îlot central dotés d’électroménagers et de rangements soucieusement pratiques.
La tendance est par ailleurs au respect de l’environnement, ainsi les appareils ménagers toujours plus innovants, sont de moins en moins gourmands en énergie. Qu’elle soit destinée à une studette ou implantée dans une grande pièce à vivre, la cuisine se choisit par sa fonctionnalité, par un coup de cœur ; petite ou grande, elle est en mesure de répondre à tous les goûts et à tous les budgets.