16/02/2022 : Cela aurait dû permettre à Iliad, maison-mère de Free, de devenir l’opérateur mobile numéro 1 en Italie. Mais Vodafone Italie a envoyé une fin de non-recevoir à l’offre de rachat faite par le propriétaire de Free, Xavier Niel.

Le suspense a été de courte durée. Seulement deux jours après avoir formulé une offre de rachat sur Vodafone Italie, Iliad, maison mère de Free, a reçu un “non”.

Le géant des télécoms britannique Vodafone a envoyé une fin de non-recevoir au milliardaire français Xavier Niel, propriétaire de l’opérateur Free, arguant que cette offre de rachat n’était “pas dans l’intérêt des actionnaires”. Mais n’a pas non plus fermé la porte à d’autres “opportunités de consolidation en Italie”. Comprendre : Nous attendons une meilleure offre.

Pourtant, Iliad proposait 11,25 milliards d’euros en cash ! Ce qui lui aurait permis de devenir le numéro un du mobile en Italie avec 33,5% de parts de marché dans le mobile (10,5% pour Iliad et 23% pour Vodafone Italie) avec un chiffres d’affaires de plus de cinq milliards d’euros par an. En effet, cette opération aurait permis à Iliad d’ajouter dans son escarcelle, à ses 8,5 millions d’abonnés qu’il compte aujourd’hui, les 18 millions de clients de Vodafone. 

De plus, l’acquisition de Vodafone Italia aurait permis à Iliad de bénéficier d’un réseau d’antennes complet, bien plus vaste que celui qu’il a actuellement. Et l’aurait donc dispensé d’importants investissements pour agrandir son parc.

En effet, si la politique tarifaire agressive du groupe de Xaviel Niel porte ses fruits au niveau des abonnés, elle lui a aussi coûté chère. Le budget est aujourd’hui à l’équilibre, mais avec des pertes opérationnelles de près de 450 millions d’euros entre 2018 et 2020, Iliad continue à piocher dans sa trésorerie, comme expliqué ici.

Iliad a annoncé avoir “pris acte” de la décision de Vodafone, et défend bec et ongles son offre. Qui, selon le groupe dirigé par Xavier Niel, avait “les mérites de refléter une prime très élevée pour Vodafone Italie, d’être une offre 100% en espèces, de bénéficier du soutien financier fort d’une des trois premières banques européennes pour l’intégralité du montant et d’un partenaire financier, de répondre au souhait de consolidation de la direction de Vodafone en Italie et d’être dans le meilleur intérêt des actionnaires de Vodafone”.

Iliad qui s’est lancé en Italie en 2018, devenant ainsi le cinquième opérateur du pays, a d’ores et déjà annoncé qu’il continuera à se développer seul et qu’il poursuivra ses activités en tant qu’indépendant. En attendant, peut-être, une nouvelle offre de rachat sur un autre opérateur…

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquez ici.