Quelle place pour les nouvelles technologies à l’école ?

C’est bientôt la rentrée ! Comme chaque année, le début d’une nouvelle année scolaire amène son lot de nouveautés. De plus en plus, les méthodes d’enseignements faisant appel aux nouvelles technologies s’immiscent dans les salles de classes, proposant aux élèves des outils numériques interactifs pour étudier. Et si en 2020, on délaissait les papiers et les stylos au profit d’outils numériques ? 

Tour d’horizon des nouveaux outils numériques

Cahiers, stylos et nouveaux manuels sont le lot de tous les élèves préparant leur rentrée chaque année. Mais depuis quelques temps déjà, les outils numériques semblent également être de la partie !

Si les tableaux interactifs et autres tablettes numériques ont vu le jour depuis quelques années maintenant dans les salles de classes, ces outils ne sont pas encore utilisés par la majorité des enseignants en France. Mais quels sont-ils exactement ? Les plus communs sont des outils open-source, interactifs et accessibles en ligne via des tablettes ou des smartphones apportés par les élèves. Ils permettent de réaliser des exercices pour tester leurs connaissances, et d’accéder à des ressources pour appuyer les cours, se substituant ainsi à un manuel d’éducation plus classique.

Mais l’avenir semble réserver des nouvelles technologies beaucoup plus complexes pour les salles de classe ! Imaginez une classe entière avec des casques de réalité virtuelle : ces outils sont de plus en plus accessibles, et permettraient d’enrichir significativement les possibilités pédagogiques. Notamment, ils permettraient de visualiser des lieux et d’améliorer la rétention d’information, puisqu’ils font appel aux sens et aux émotions des élèves.

A l’université Georgia Tech, une intelligence artificielle a même été conçue : les élèves peuvent discuter avec Watson, une sorte de “robot-enseignant”, et lui poser des questions conçernant leurs cours.

éducation réalité virtuelle

Et si l’école du futur était “hors des murs” ? Nous le voyons déjà avec les “mooc” et autres cours qu’il est possible de suivre en ligne : de plus en plus de techniques d’apprentissages se passent de professeurs, et il est possible de se former chez soi grâce aux nouveaux outils numériques. Certains sites se spécialisent par matière, comme commentairecompose.fr, un site dédié aux révisions en ligne du bac de français.

L’introduction de la réalité virtuelle dans l’enseignement pourrait par exemple largement simplifier l’école “à domicile”, même pour les plus jeunes, puisqu’elle permettrait tout de même une certaine immersion, ainsi qu’une interactivité pour l’élève.

Pourquoi faut-il privilégier les outils numériques à l’école ?

Qu’ils soient à destination des élèves ou des enseignants, les outils numériques promettent de révolutionner la manière dont nous apprenons, mais également la façon qu’ont les professeurs d’enseigner les concepts.

La nécessité de se tourner vers des outils numériques vient tout d’abord du fait que les enfants et adolescents d’aujourd’hui vivent dans un monde “digitalisé”. Les aider à prendre en main ces technologies dès leur plus jeune âge est donc essentiel, et passe aussi par l’enseignement qu’ils obtiennent en classe ! Pour ces “digital natives”, apprendre à utiliser les nouvelles technologies entre dans le même processus que celui d’apprendre à lire ou à écrire.

Aussi, ces nouveaux outils permettent d’intéresser beaucoup plus les élèves, qui ont l’habitude de se servir d’outils numériques interactifs dans leur quotidien à des fins personnelles (ordinateurs, tablettes, téléphones etc). Bannir l’utilisation de ces outils dans le cadre scolaire semble alors, pour beaucoup d’enseignants, très peu pertinent !

Education et nouvelles technologies… C’est compatible ?

Mais l’école est une institution parfois un peu archaïque, et la question de la compatibilité entre les nouveaux outils numériques et l’éducation se pose souvent. Cela ne semble pas être un problème dans l’enseignement secondaire, notamment au lycée et à l’université, où les enseignements s’y prêtent plus : les ressources des cours sont accessibles en ligne, et les élèves peuvent gérer leurs leçons sur des plateformes de partage de documents avec les professeurs.

La question se pose surtout pour l’enseignement des plus petits, et notamment à l’école primaire. Quels sont les outils qui pourront réellement apporter une valeur ajoutée à l’enseignement dans le premier cycle ? Certains professeurs en sont persuadés : les nouvelles technologies peuvent révolutionner l’enseignement de manière positive. Mais certains enseignants voient aussi ces changements comme une menace pour l’éducation, ainsi que pour l’avenir du métier de professeur !

outils numériques éducation

En effet, le recours à des ressources d’apprentissage extérieures pourraient transformer le rôle de l’enseignant, et le faire devenir un “accompagnant”, plus qu’un réel vecteur de savoir. C’est le cas d’un établissement comme l’École 42, qui ne compte pas de corps enseignant ! Pour le fondateur de l’École 42, Nicolas Sadirac, l’enseignant est “un ennemi au sens où il bride la créativité des élèves”.

“Les équipes du staff, qui s’occupent notamment de créer les exercices et les projets, sont dans ce qu’on appelle le Bocal. On a le droit d’aller leur poser une question à une seule condition : ne pas avoir trouvé la réponse après avoir cherché sur Google et demandé à l’ensemble des étudiants de l’école. Autrement dit, c’est impossible !” Adrien, élève à l’École 42. Interview réalisé par Les Échos, à retrouver dans son intégralité ici.

Alors, comment introduire les nouvelles technologies dans les salles de classe ? Si l’utilisation de trop d’outils numériques n’est pas forcément recommandée (tablettes, ordinateurs, tableaux interactifs etc), de nombreux enseignants privilégient une approche simplifiée, qui pourra appuyer le processus d’apprentissage sans être contre-productif pour l’élève.

Des outils comme des quizz ou des tablettes apportées par les élèves, ainsi que des tableaux interactifs sont un premier pas. En attendant, le tout numérique à l’école n’est pas encore pour tout de suite !

Mis à jour le 13 Oct, 2021

redaction Notre équipe de rédacteurs
Redactor

Théo Morice

Consultant senior spécialiste des télécommunications

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquer ici.