Coronavirus : le commerce en ligne s’en sort bien face à la crise

Les mesures de confinement mises en place en raison de la crise du Covid-19 ont mis un frein au commerce physique. Heureusement, le commerce en ligne est parvenu à sauver les meubles, malgré un mois de mars compliqué.

Le secteur du commerce a été sans conteste l’un des plus durement touchés par la crise du coronavirus. En raison des mesures de confinement mises en place sur l’ensemble du territoire, les commerces non-essentiels ont été obligés de fermer leurs portes et d’arrêter totalement (ou en partie) leur activité.

En réponse, de nombreux consommateurs se sont tournés vers le commerce en ligne et la vente à distance. Une aubaine pour les commerçants qui sont en capacité d’écouler leurs produits sur internet, même si les débuts ont été difficiles.

Un mois de mars compliqué

Ce jeudi 28 mai, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a communiqué sur la progression global du chiffre d’affaires du secteur. Une faible progression de 1,8% au premier trimestre, contre 11,9% en 2018 et en 2019. Selon le communiqué de la Fédération, il s’agit de “la plus faible hausse jamais observée depuis la création du baromètre”. baisse des ventes

En effet, la crise sanitaire n’a pas épargné le secteur du commerce en ligne puisque son chiffre d’affaires a baissé de 10,1% pour le seul mois de mars. On a alors assisté à une véritable baisse de la consommation dans toutes les branches de la vente en ligne et à distance liée aux mesures de confinement. Voici quelques chiffres sur cette baisse enregistrés par la Banque de France :

  • -54% pour l’habillement
  • -58% pour  les chaussures
  • -15% pour l’alimentation

Une reprise en avril

Dès les premiers jours d’avril, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (dont vous pouvez consulter le site internet en cliquant ici) a attesté d’une augmentation globale des ventes. Cette augmentation s’est poursuivie durant tout le mois jusqu’à atteindre des chiffres similaires à l’avant-confinement. commerce produit beauté

Cependant, cette augmentation n’a pas été la même pour tous les secteurs. En effet, on enregistre une forte hausse de :

  • +72% pour les produits d’hygiène et de beauté.
  • +46% pour les ordinateurs et le matériel de bureautique (en raison du télétravail).
  • +20% pour les équipements de sport et de bricolage.

Le secteur alimentaire est également l’un des grands gagnants de cette période grâce aux drives et à la vente en livraison. On parle ici d’une hausse de 100% du chiffre d’affaires du secteur.

Le saviez-vous ?

En Espagne et Italie, le secteur alimentaire en ligne est en pleine explosion depuis le mois de février. Selon une étude de la Fevad et du cabinet Nielsen, la croissance de ce secteur est de 300%.

Le bond des sites marchands des magasins

Afin de faire face à la fermeture de leurs magasins, de nombreuses grandes enseignes se sont reposées sur leurs sites marchands. On observe ainsi une augmentation de 67% de l’activité en ligne en ce qui concerne des groupes comme Boulanger, Décathlon ou encore la Fnac.

En revanche, l’augmentation est bien moindre du côté des sites les plus connus comme Amazon qui n’enregistre qu’une hausse de 4%.

Redactor

Ecrit par Maxime

Mis à jour le 19 Oct, 2020