Franky Zapata traverse la manche : un “rêve de gosse” devenu réalité

Résumé : Ce dimanche 4 août 2020, Franky Zapata a réussi l’exploit de traverser la manche sur sa “Flyboard Air”. Après une première tentative ratée le 25 juillet, c’est non sans émotion que l’inventeur a atterri de l’autre côté de la Manche.  Son programme pour la suite : une voiture volante !

De la science fiction à la réalité

Pour Franky Zapata, c’est “un rêve de gosse” qu’il a réalisé en traversant la Manche ce week-end. Équipé de sa “Flyboard Air”, l’inventeur a traversé la mer en une vingtaine de minutes, à une vitesse moyenne de 170 kilomètres heures. Il aura offert aux habitants de Sangatte (Pas-de-calais) un décollage impressionnant, avant de s’éloigner vers Douvres, en Angleterre.

Cette fois-ci, pour traverser les 35 kilomètres séparant les deux pays, il a fallu anticiper l’atterrissage : la première tentative de Franky Zapata le 25 juillet s’était en effet soldée par un échec. Lors du ravitaillement pendant la traversée, Franky Zapata s’est heurté au bateau sur lequel il devait atterrir et avait chuté, endommageant alors fortement son matériel.

Pour réitérer la tentative, l’inventeur et ses équipes ont dû reconstruire la quasi-totalité de la planche en quelques jours ! Son autonomie ne lui permet en effet pas de traverser la Manche en 20 minutes sans recharger en kérosène. Franky Zapata doit donc changer de sac à dos, où il stocke son carburant, en cours de route ! Cette fois-ci, les équipes de Franky Zapata avaient prévu un bateau beaucoup plus grand pour faciliter le ravitaillement au milieu de la mer. Au total, l’inventeur aura mis 22 minutes à traverser la Manche, et s’est tenu à environ 20 mètres au dessus de la mer pendant toute la traversée.

Un passionné d’aviation qui n’a pas froid aux yeux !

Franky Zapata est un passionné d’aviation depuis son plus jeune âge. La date de sa première tentative n’avait d’ailleurs pas été choisie au hasard, puisqu’elle se tenait 110 ans après la première traversée de la Manche en avion par Louis Blériot.

flyboardL’ancien champion du monde de jet ski Franky Zapata se lance dans l’invention d’objets volants en 2011, année où il commercialise sa Flyboard. Créée avec des turbines de jetski, cette technologie permet de se déplacer en propulsant une planche au dessus de la mer. Mais ses ambitions vont encore plus loin : dans les locaux de son entreprise, Z Air, il développe la Flyboard Air, une planche équipée de cinq mini-turboréacteurs, qui lui permettra de traverser la manche dans les airs presque 10 ans plus tard.

Décrit par ses proches comme un véritable autodidacte, l’inventeur a fait parler de lui pour la première fois lors du défilé militaire du 14 juillet 2019. Sur les Champs-Elysées, la présentation de son invention et sa démonstration avaient impressionné la France entière !

Quels sont les projets de Franky Zapata pour la suite ?

La prestation de Franky Zapata sur les Champs-Elysées en a intrigué plus d’un, et notamment l’armée : le jeune entrepreneur bénéficie désormais d’une subvention de 1.3 millions d’euros de la part du Ministère des armées, pour lui permettre de développer une turbine en impression 3D pour perfectionner sa planche. L’impression 3D permettra en effet de créer une turbine plus légère, et peut-être d’augmenter l’autonomie de la planche ainsi que sa vitesse.

Le saviez-vous ?

La Flyboard Air bénéficie désormais du dispositif “RAPID”, accordé par l’armée pour financer des projets à potentiel dual qui intéressent la Défense. 

Plus impressionnant encore, Franky Zapata et ses équipes finissent actuellement la fabrication d’une voiture volante : “La machine vole, on l’a designé. J’en suis vraiment content, c’est un produit magnifique ! On devrait le dévoiler vers la fin de l’année”, confie l’inventeur lors d’une interview donnée à France Télévisions (suite de l’interview ici).

Le prototype sera présenté fin 2019, et permettra, selon l’inventeur, de se déplacer beaucoup plus rapidement, puisqu’il sera le véhicule “le plus léger qui ait existé jusqu’ici”. Son objectif ? “Donner à tout le monde la capacité de voler”. Ce sera chose faite avec cette voiture volante, qui sera accessible à tout un chacun pour une utilisation personnelle, et “en toute sécurité” selon lui !

Redactor

Written by Alice

Mis à jour le 9 Juin, 2020

Commentaires

star star star star star

Learn more about our process for controlling and publishing ratings