Le réseau fibre optique va-t-il réussir à tenir malgré la pandémie du Covid-19 ?

Depuis quelques semaines, de nombreux pays vivent sous des mesures de confinement total. Une règle instituée par les gouvernements pour restreindre les déplacements et limiter au maximum la propagation du Covid-19. L’une des conséquences immédiates de ce confinement est l’augmentation exponentielle du trafic sur internet. On en vient même à se poser la question de savoir si le réseau de fibre optique à très haut débit tiendra face à cette flambée des connexions.

Connexion fibre optique : braver la saturation

La congestion des réseaux est inévitable avec les mesures de confinement imposées. Plusieurs entreprises optent pour le télétravail pour ne pas laisser complètement à la traîne leurs activités. Les autorités ont elles-mêmes prescrit ces méthodes de travail étant donné la nécessité de certaines entreprises pour la survie de l’économie.

Depuis le début de la pandémie, le trafic sur internet ne cesse d’augmenter. Avec déjà plus de 50% de connexions supplémentaires, il devient difficile d’avoir une fluidité dans la navigation. Cette augmentation s’est faite de manière brusque et on se pose la question de savoir si les réseaux de fibre optique à très haut débit tiendront face à la « menace ».

Les gouvernements, les célébrités et même certains particuliers ont développé des programmes sur internet pour se soutenir et pour braver l’ennui pendant cette période de confinement, car en 2020 : impossible de se passer d’Internet.

Le choc des connexions face à une utilisation accrue

Contraints de rester chez eux, les utilisateurs multiplient autant que possible les moyens de voir autre chose que leurs quatre murs à travers internet. Non seulement ils peuvent s’informer sur l’évolution du Covid-19, mais aussi communiquer, travailler et par-dessus tout se divertir.

Quand ils ne sont pas contraints de faire leurs devoirs en ligne, il est impossible pour les élèves et les étudiants de passer des journées dans les cahiers, les livres et devant la télévision.

Beaucoup se ruent vers les réseaux sociaux et autres sites qui proposent du divertissement.

De plus, internet est le moyen de créer un lien mondial. La pandémie du Covid-19 n’est pas l’affaire d’un seul pays ni même d’un continent, d’où la nécessité de s’ouvrir sur l’extérieur.

En cette situation catastrophique, on essaie de se soutenir et de se serrer les coudes. Beaucoup de pays vivent sous la règle du confinement depuis des semaines. La communication digitale est le seul moyen d’avoir non seulement un contact avec des proches, mais de voir comment les autres pays vivent le confinement afin de trouver des moyens d’alléger le poids l’enfermement.

Les opérateurs télécoms à pied d’œuvre

La menace du Covid-19 sur les réseaux fibre optique est réelle et les opérateurs télécoms ont annoncés la mise en place des mesures pour maintenir leur opérationnalité. Conscients de l’enjeu que cela représente pour les pays, ils anticipent sur des éventuels encombrements ou bugs. La plupart des opérateurs certifient que leur réseau peut tenir face à l’augmentation des flux de communication. Le réseau fibre optique doit en effet maintenir ses performances pour permettre aux professionnels de travailler à distance et aux particuliers de s’évader.

D’autant plus que la mesure de confinement en cours d’exécution n’est pas près de s’arrêter de sitôt au vu de l’évolution de la pandémie selon le gouvernement et l’OMS.

Redactor

Ecrit par Ariane

Mis à jour le 8 Déc, 2020

Commentaires

star star star star star

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis :