Tester votre débit Internet ADSL ou fibre

Ecrit par: / Mis à jour le 11 mai 2017

test debit internet adsl fibre

Lors de la souscription à une offre de connexion Internet ADSL ou fibre optique, les FAI expriment la qualité de la connexion en fonction de la vitesse de débit. C’est la valeur de référence dans le secteur de la connexion haut-débit. La vitesse de débit détermine directement la rapidité à laquelle vous pouvez naviguer d’un site à l’autre, ouvrir une page, surfer et scroller sur le Net, mais aussi la vitesse à laquelle vous pourrez télécharger ou transférer des données (images, vidéos, data). Pour chaque offre, le FAI exprime le débit de la ligne en Mbit/s, soit 1 000 000 bits par seconde. Mais il s’agit là d’un débit purement théorique ; la vitesse de connexion dépend en partie de la technologie de raccordement utilisée par votre installation (ADSL, VDSL, fibre, satellite…), mais aussi de facteurs externes. Plus le débit mesuré sera élevé, plus votre connexion sera performante. Pour connaître la vitesse réelle de débit, on peut réaliser un test de débit en ligne, la manière la plus précise de connaître sa vitesse de connexion. Le test de débit (à ne pas confondre avec le test d’éligibilité) est un test de bande passante mesurant les débits en réception / émission et ping.

Comment est réalisé notre test ?

L’objet principal d’un test de débit est de déterminer la largeur de la bande passante de votre connexion, autrement dit la quantité maximale de données transmises par unités de temps entre votre ordinateur et le serveur utilisé pour le test. Notre test se base sur la mesure de trois paramètres distincts :

  • Vitesse descendante (Download)

Il s’agit de la puissance du débit du réseau Internet vers votre ordinateur. Le téléchargement, l’affichage des pages web, utilisent essentiellement ce débit descendant. C’est la vitesse de téléchargement d’une pièce jointe reçue dans un mail vers votre ordinateur ou d’un PDF en ligne, depuis un site vers votre dossier téléchargement, ou que vous regardez des vidéos à la demande. C’est ce débit qui vous est communiqué lorsque vous souscrivez à une offre ADSL ou Fibre.

  • Vitesse ascendante (Upload)

Il s’agit de la puissance du débit de votre ordinateur vers le réseau Internet. Par exemple, elle est sollicitée quand vous joignez une pièce jointe à votre email, que vous hébergez un fichier sur le Cloud ou Google Drive, quand vous postez des photos sur Facebook ou Twitter, ou quand vous transférez des vidéos sur votre chaîne YouTube.

 

  • Ping (Packet INternet Groper)

Il s’agit du temps de réponse entre deux machines sur un réseau (réseau local ou Internet). Ping est le nom d’une commande informatique permettant de tester l’accessibilité d’une autre machine à travers un réseau IP, mais aussi le temps de réponse d’une connexion, appelé round-trip time (temps aller-retour entre l’ordinateur et le serveur). Le temps de connexion se mesure en ms (micro-secondes). Une connexion ADSL ou ADSL 2+ permet généralement un ping entre 30 et 80 ms, ce qui est considéré comme plus que suffisant. Plus le Ping s’approche de 0, plus la vitesse est rapide. Les gamers professionnels et amateurs de jeux en ligne ont intérêt à avoir le Ping le plus bas possible.

Le débit en réception (download) est calculé grâce au téléchargement d’un fichier pendant 10 secondes. La même opération est réalisée dans le sens remontant (upload) pendant 10 secondes. Enfin, le ping, c’est-à-dire le temps de latence entre votre ordinateur et notre serveur, est calculé. Les débits de réception et d’envoi sont calculés soit en mesurant le temps nécessaire au téléchargement d’un fichier de volume donné, soit en relevant le volume de données transmises pendant une durée fixée (1 seconde, 10 secondes…).

À quoi sert le test de débit ?

Sur le papier, la vitesse maximale de connexion d’une offre d’accès à Internet est établie sur la base d’une estimation qui ne tient pas compte des différents facteurs externes. En pratique, il est donc très improbable que la connexion atteigne véritablement ce débit. Sa performance dépendra en effet de multiples facteurs externes :

  • le matériel informatique (PC, modem),
  • le réseau local (Wi-Fi, CPL, Ethernet…),
  • la qualité de service de l’opérateur (bridage, surcharges…)
  • l’entretien des câbles et des raccordements

Or, les FAI n’ont pas accès à ces données pour chacun de leurs abonnés. La vitesse maximale de connexion est donc approximative. Le test de mesure de votre débit réel vous permettra donc d’estimer les possibilités véritablement offertes par votre connexion. À titre d’exemple, le téléchargement d’un film en HD peut vous prendre pas moins de 6 heures avec une connexion ADSL de 2 Mb/s, environ une heure et demie avec une connexion ADSL de 8 Mb/s, un peu plus de 30 minutes en ADSL 20 Mb/s , un peu moins d’un quart d’heure avec la technologie VDSL2 à 50 Mb/s et enfin, entre une et deux minutes avec la fibre optique à 500 Mb/s.

Le test de débit permet de comparer la vitesse de connexion mentionnée dans l’offre avec la vitesse réelle. C’est une bonne méthode pour estimer la qualité de service de votre opérateur et celle du réseau local.

Comment lancer un test de débit ?

Pour être véritablement fiable, il faut tenir compte des différents paramètres qui affectent la performance de votre connexion :

  • la connectivité utilisée pour le réseau local (Wi-Fi, CPL, câbles Ethernet) ;
  • les processus en cours sur votre ordinateur (virus, antivirus, logiciels en tâche de fond en général, téléchargement…) ;
  • les caractéristiques de connexion de votre FAO : mode de synchronisation, connectivité mal dimensionnée, paliers de débit, réseau mal entretenu…

Avant de lancer le test, pour plus de fiabilité quant à la mesure du débit maximum réel auquel vous pourrez prétendre, assurez-vous au préalable de :

  • couper vos logiciels de partage en peer-to-peer (P2P) et mettez en pause tous vos téléchargements. De manière générale, fermez toutes les applications nécessitant une ressource Internet et fermez toutes les autres pages de votre navigateur.
  • déconnecter ou éteignez tous les autres appareils consommant de la bande passante (ordinateur, console, TV, smartphone, tablette…)
  • relier votre ordinateur au modem Internet à l’aide d’un câble Ethernet et désactivez le Wi-Fi

Sachez également que, pour être fiable, le résultat d’un test doit être la moyenne d’une série de tests successifs. Il est recommandé de réitérer la mesure de votre débit à différents moments de la journée et différents jours de la semaine pour obtenir une valeur moyenne indépendante du moment du test.

Quels sont les éléments complémentaires à prendre en compte ?

En fonction de l’usage que vous faites d’Internet, les applications de test de débit ADSL et fibre proposent en plus de mesure des paramètres supplémentaires, comme :

  • la latence, bien connue des gamers, est le temps nécessaire à l’envoi d’un paquet de données de votre ordinateur jusqu’au serveur.
  • la gigue, qui exprime la variation de la latence au cours du temps. Si vous possédez un vlog ou être adepte des applications communicantes comme Skype, la gigue aura tout autant d’importance pour vous. Une valeur de gigue élevée traduit en effet l’existence de variations dans la connexion qui peuvent être lourdement handicapantes.

La majeure partie des tests de débit mesure uniquement le débit de transmission des données utiles, dit « débit IP », mais certains, plus sophistiqués, proposent également la mesure du « taux de paquets perdus ».

La vérification des taux de paquets perdus peut par exemple expliquer des problèmes de visionnage de vidéos en streaming alors que vous bénéficiez a priori d’un débit suffisant. Comment ? Lors du transfert d’un fichier, la connexion génère systématiquement des codes de vérifications  et, en cas d’erreur, certaines données sont renvoyées. Ces codes augmentent la quantité de données transférées, qui par conséquent est plus importante que la simple taille du fichier.

Comment interpréter les résultats du test de débit  ?

On considère qu’un ping est excellent lorsque sa vitesse d’aller-retour est inférieure à 30 ms, et très bon entre 30 et 60 ms. Entre 60 et 100 ms, il est encore jugé “bon” (plutôt suffisant), et “acceptable” s’il ne dépasse pas les 200 ms. Au-delà de 200 ms, un ping en revanche indubitablement médiocre voire carrément mauvais. Les fans de jeux en ligne connaissent bien les conséquences d’un ping élevé sur la qualité des jeux.

Concernant les débits ascendant et descendant (upload, download), une connexion bas débit peut en principe vous permettre de recevoir jusqu’à 56 kb/s alors que les résultats obtenus pour une connexion ADSL ou ADSL2+ doivent correspondre au minimum à 512 kb/s. Les usagers du câble peuvent s’attendre à des valeurs comprises entre 20 et 50 Mb/s tandis que le très haut débit doit au minimum correspondre à 50 Mb/s. Le débit descendant offert par la fibre atteint les 25,6 Mb/s contre 24,9 Mb/s il y a 6 mois. Le débit montant se hisse quant à lui à 5,1 Mb/s.

Enfin, notez que la gigue doit a priori rester inférieure à 5 ms et que 20 % des données transférées sur une ligne ADSL ou ADSL2+ ne correspondent pas aux données utiles mais au contrôle et à la correction d’erreur de transfert.

Foire aux questions

Y-a-t’il des limites au test de débit ?

Le test de débit est limité au débit d’une liaison spécifique constituée de l’ordinateur de l’abonné souhaitant tester son débit (avec la mémoire, le disque et le port réseau qui lui sont propres), du serveur de test mais aussi du chemin reliant les deux. Chemin qui comprend lui-même le réseau local (avec son ou ses switchs, plugs…), le modem de l’abonné, le réseau de raccordement opérateur/client, les éventuelles liaisons entre les FAI (dans ce cas la liaison inclut également le réseau des autres FAI intervenant), le raccordement au serveur de test, le modem associé à ce serveur et enfin son réseau local avec ses éventuels pare-feu, proxys, routeurs…

Le test de débit est-il fiable à 100% ?

Le test lui-même est fiable, mais les informations obtenues suite à un test de débit restent purement indicatives. Elles dépendent notamment de la saturation du réseau, du moment de la mesure,  le « chemin » parcouru par le signal au cours du test de débit, le serveur utilisé.

Il faut tenir compte d’autres facteurs externes comme les situations géographiques des points d’envoi et de réception, qui varient dans la majorité des cas et modifient la rapidité d’échange des données.

Bien souvent, les résultats sont surestimés par rapport aux attentes des abonnés dans leur usage quotidien d’Internet. Pourquoi ? Parce que les tests de débit utilisent souvent des serveurs dédiés ainsi que des protocoles et des ports connus qui peuvent être priorisés par le fournisseur d’accès à Internet.

Est-il possible de comparer mon débit avec ceux situés près de chez moi ?

Tout à fait. En plus de comparer votre débit réel avec le débit théorique, vous pouvez, à partir de votre adresse, comparer la vitesse de votre connexion avec celles environnantes. Cela vous permet d’avoir une idée globale de la qualité du débit dans votre quartier.

Quel opérateur propose le meilleur débit ?

Qui de Free, Orange, SFR et Bouygues Télécom offre les meilleurs débits sur leurs box ? Pour parvenir à mesurer la qualité du service par les cinq principaux fournisseurs d’accès fixe à l’internet en France : Bouygues Telecom, Free, Numericable, Orange et SFR, un dispositif a été élaboré par un comité technique, animé par l’ARCEP, auquel participent ces opérateurs ainsi que des représentants d’associations de consommateurs et des experts indépendants. Chaque FAI aura des résultats de débit variables selon les quartiers.