Test d’éligibilité ADSL et fibre optique

Actuellement, le marché de la connexion à Internet en France est dominé par les offres ADSL, mais le déploiement progressif de la fibre optique à travers l’hexagone redessine peu à peu le secteur. Aujourd’hui les principaux fournisseurs d’accès à Internet (FAI), à savoir Orange, SFR, Free et Bouygues proposent des offres de connexion par fibre optique. Contrairement à une connexion ADSL qui utilise une ligne téléphonique, une ligne spécialisée, ou encore une ligne RNIS pour transmettre et recevoir les données numériques, un brin de fibre optique véhicule de manière guidée un signal lumineux qui a la particularité d’atteindre des vitesses élevées sur de grandes distances, en ne subissant ni affaiblissement ni perturbation électromagnétique. Les FAI ont mis en place sur leur site des tests afin que les consommateurs puissent tester leur éligibilité à la fibre ou à l’ADSL. En quoi consistent ces tests et comment fonctionnent-ils ?

Si vous souhaitez souscrire à une offre internet en fibre optique, contactez un des experts de Boutique Box Internet au 09 77 42 24 37. C’est entièrement gratuit.

Qu’est-ce qu’un test d’éligibilité ADSL et fibre optique ?

Tous les logements ne sont pas éligibles à toutes les offres. Les consommateurs qui souhaitent déménager ou changer de FAI ont donc tout intérêt à tester leur éligibilité à l’ADSL et à la fibre optique pour leur nouveau logement. Les tests d’éligibilité vous permettent de connaître rapidement tous les forfaits Internet disponibles chez vous. Grâce à votre numéro de téléphone et votre adresse, vous obtenez la liste des offres des fournisseurs d’accès et les technologies accessibles à votre domicile : ADSL, VDSL2, fibre optique jusqu’au domicile (FTTH), fibre optique avec terminaison coaxiale (FTTLa), câble…

Le test d’éligibilité à la fibre optique et à l’ADSL est disponible chez tous les FAI : Orange, Free, SFR et Bouygues, les principaux acteurs du marché, proposent sur leur site un test d’éligibilité qui permet de connaître les possibilités en matière de connexion, mais également les différentes offres. Depuis le résultat du test, vous pouvez comparer les prix et les services de chaque Box Internet et accéder à leur fiche d’informations détaillées. Par réflexe, les consommateurs ont tendance à vouloir souscrire leur abonnement Internet chez leur fournisseur de téléphonie fixe ou mobile, afin de bénéficier de remises. Certains FAI pratiquent en effet des réductions sur les offres triple et quadruple play, mais il est intéressant de réfléchir et comparer les offres au préalable. L’essentiel étant d’estimer ses besoins en connexion et son budget, en se posant des questions comme :

  • Qu’aimerais-je faire de mon réseau ?
  • Ai-je besoin d’avoir une meilleure connexion internet chez moi ?
  • Ai-je besoin d’une meilleure connexion pour mon mobile / mon fixe ?
  • Ai-je besoin de garder mon réseau quand je pars en vacances ?
  • Ai-je besoin de passer des appels à l’international depuis mon mobile ?
  • Ai-je besoin d’avantages d’options ?

L’estimation de vos besoins est de loin l’étape la plus importante dans la recherche d’une offre internet. Certaines offres proposent des myriades de services et d’options, mais qui s’avèrent complètement inutiles (et payants) si vous n’en avez pas l’utilité. Par exemple, un bouquet TV de plus de 200 chaînes n’est pas très intéressant si vous préférez les émissions en replay et regarder des séries sur Netflix. Vous risquez de vous retrouver à devoir payer des services dont vous ne profiterez même pas. Les points essentiels pour estimer ses besoins en connexion sont les suivants :

  • Appels illimités vers les mobiles : utilisez-vous votre téléphone fixe ou votre téléphone portable pour appeler un mobile ? Avez-vous déjà un forfait mobile avec appels 24/24 ?
  • Appels à l’international : téléphonez-vous souvent à l’international ? Si oui, vers quels pays ?
  • Télévision : quelles chaînes de TV vous intéressent : généralistes ou spécialisées (sport, cinéma, jeunesse…) ? Regardez-vous beaucoup la télévision ou pouvez-vous vous contenter des services replay accessibles sur les sites web des chaînes (Pluzz, M6 replay, MyTF1…)?
  • Equipement Box : souhaitez-vous une Box simple ou remplies de fonctions avancées ? Un décodeur TV équipé d’un disque dur ou d’un lecteur blu-ray ?
  • Autres services : avez-vous besoin de sauvegarder des données en ligne grâce au « cloud » ? Si oui, quel espace de stockage souhaitez-vous ? Etes-vous intéressé par des jeux vidéo ? Par un réseau wifi communautaire pour économiser votre forfait 3G/4G en dehors de chez vous ?

Comment tester son éligibilité ADSL et fibre optique ?

Tester son éligibilité à partir d’une adresse

Selon le FAI chez qui vous êtes déjà abonné à Internet et à la téléphonie mobile, il peut être intéressant de comparer les offres fibre ou ADSL proposées. Tester son éligibilité à la fibre ou à l’ADSL à partir de son adresse est pratique en cas de déménagement, si l’on ne connaît pas le numéro de téléphone fixe du futur logement. À l’occasion de votre prochain déménagement, allez-vous vivre dans une commune bien couverte par les FAI ? Quel sera le débit de votre future connexion ? Serez-vous éligible à la fibre optique, à la TV par ADSL, au dégroupage ou au WiMax ? Pour répondre à ces questions, faites un test d’éligibilité par adresse.

En indiquant simplement le département, la commune et éventuellement l’adresse postale, vous obtenez une évaluation précise de la couverture Internet de votre futur logement, même si vous ne connaissez pas encore votre nouveau numéro de téléphone.

Tester son éligibilité à partir d’un numéro de téléphone

Vous souhaitez changer de fournisseur d’accès à Internet ? Votre abonnement actuel ne vous convient plus ? Vous emménagez dans un nouveau logement dont vous connaissez déjà le numéro de téléphone fixe ? Vous pouvez tester votre éligibilité à la fibre ou à l’ADSL à partir de ce seul numéro. Le numéro de téléphone permet d’identifier directement votre ligne et les forfaits ADSL/VDSL (Livebox, Freebox, Bbox, Box de SFR…), les offres très haut débit jusqu’à 1 Gbit/s, les services de télévision par Internet.

Connaître l’avancement du déploiement de la fibre dans son quartier

Le déploiement de la fibre optique, de plus en plus demandée par les consommateurs, est progressif. Au 4e trimestre 2016 en France, on estimait à 6.950 millions le nombre de logements éligibles aux offres FTTH (Fiber To The Home), contre 5 millions un an plus tôt (soit 1.9 million de foyers supplémentaires). En faisant le test d’éligibilité, beaucoup de consommateurs sont déçus de constater que leur logement n’est pas éligible à la fibre optique. Différentes raisons peuvent expliquer cette situation. Les FAI mettent régulièrement à jour des cartes de couvertures de la fibre optique et de l’ADSL dans les villes de France métropolitaine, qui permettent aux consommateurs d’avoir des informations liées à leur ville et de vérifier si l’absence de fibre dans leur logement est liée au déploiement ou à un refus de la part du syndic par exemple. Cela leur permet également de suivre l’avancée du déploiement de la fibre optique dans leur quartier, étape par étape :

  • La fibre est dans votre ville : votre ville est sélectionnée après consultation de la région et du département.  Le plan de raccordement par quartier est décidé avec la Mairie.
  • La fibre est dans votre quartier : le raccordement commence, quartier par quartier. La fibre est déployée vers les habitations, via les équipements existants aérien ou souterrain.
  • La fibre est près de votre logement : si vous habitez un immeuble, le raccordement de la fibre doit être voté en Assemblée Générale ou demandé par votre bailleur. Si vous habitez en pavillon, vous n’avez pas de démarche équivalente à effectuer.
  • La fibre est dans votre logement : après un délai réglementaire allant jusqu’à 3 mois, vous pouvez choisir une offre fibre optique chez le FAI de votre choix, et même si la fibre a été déployée par un autre opérateur. L’installation sera réalisée par un technicien expert.

À noter : même si vous êtes éligible à une ou plusieurs offres ADSL (et vous l’êtes sûrement), il est possible que le test n’affiche dans ses résultats uniquement des offres d’abonnement à la fibre optique. Les fournisseurs d’accès à Internet ont tendance à mettre en avant les offres de fibre optique afin de généraliser son déploiement. Et pour cause ;  le déploiement de la fibre optique constitue une des priorités gouvernementales et la volonté des pouvoirs publics est claire : à l’horizon 2025-2030, la couverture très haut débit (majoritairement via la fibre optique) doit être totale en France. C’est pour cette raison que les tests d’éligibilité Orange, Free, SFR et Bouygues tendent à promouvoir en priorité les offres fibre.

En tête de peloton dans la course à la fibre : Orange.  L’ex-France Télécom est aujourd’hui FAI qui investit le plus lourdement sur le déploiement de son réseau FTTH, actuellement le plus dense sur le territoire. Numericable (SFR) lui emboîte le pas, en rénovant son réseau FTTLA (Fiber To The Last Amplifier), ce qui lui permet de proposer actuellement le meilleur réseau très haut débit en France, plus dense que le réseau FTTH (Fiber To The Home) des autres FAI.

SFR et Bouygues exploitent eux aussi le réseau de Numericable. Le premier continue d’investir sur son réseau fibre FTTH, proposant du coup un réseau encore plus large. Le second mise sur son réseau propre FTTH en développement.

Free, le dernier du quatuor, mise d’avantages sur le déploiement du VDSL2 pour augmenter le débit de ses offres. Jusque là plus présent en zone urbaine, Free s’est engagé à hauteur de 4 millions d’euros d’investissements en FTTH via un accord co-signé avec Orange à destination de l’équipement des zones non-denses.

Le jeu en vaut-il la chandelle ? Oui, si un simple test gratuit permet de tester son éligibilité, et par là de souscrire directement à une offre. Un gain de temps précieux pour les particuliers qui déménagent par exemple.

Grâce à la fibre optique, la vitesse d’une connexion Internet peut dépasser plusieurs Gigabits par seconde en émission (upload) et en réception (download). Concrètement, les débits commerciaux annoncés aujourd’hui varient de 100 Mbit/s à 1 Gbit/s en réception et de 50 Mbit/s à 250 Mbit/s en émission.

Foire aux questions

Comment tester mon éligibilité à la fibre Orange ?

Orange est le fournisseur d’accès à Internet leader dans le développement de la Fibre en France, avec plus de 6,5 millions de logements éligibles à la Fibre Orange dans environ 1 000 communes. Pour tester son éligibilité à la fibre Orange, il suffit de se rendre sur la boutique en ligne du FAI, dans la rubrique “Test d’éligibilité internet Orange” et d’entrer son adress ou numéro de téléphone fixe.

Je ne suis pas éligible à l’ADSL, que faire ?

Si vous n’êtes pas éligible à l’ADSL, le plus important est de comprendre pourquoi. Les principales causes d’inéligibilité à l’ADSL sont un affaiblissement supérieur à 78 dB, le multiplexage de ligne, ou bien l’incompatibilité avec une ligne numérique (standard ou Numeris). Des solutions alternatives comme l’Internet par satellite peuvent être néanmoins envisagées pour bénéficier tout de même d’une connexion haut-débit..

Je suis locataire, ai-je besoin de l’autorisation de mon propriétaire pour installer la fibre chez moi ?

La loi en vigueur stipule que tout locataire a droit à l’utilisation de la fibre optique dans son immeuble et le propriétaire ne peut s’y opposer que sous certaines conditions. Le Décret 2009-53 du 15 janvier 2009 prévoit en effet la possibilité pour tout locataire d’installer un réseau très haut débit à fibre optique dans l’immeuble à condition d’en informer le propriétaire. Vous avez le droit de demander l’installation de la fibre optique à votre propriétaire qui doit mettre en place l’équipement nécessaire dans un délai de six mois.

Mon immeuble est éligible mais la fibre n’est pas déployée, pourquoi ?

Si vous êtes locataire, il est possible que le propriétaire n’ait pas encore demandé le raccordement. Parlez-en alors avec lui. Si la fibre n’a pas été déployée en raison d’un refus du syndic (en raison de la lourdeur des travaux ou des démarches), contactez votre bailleur qui pourra aborder le sujet lors de la prochaine assemblée générale. En effet, l’installation de la fibre dans un immeuble se décide en assemblée générale, qui a lieu une fois par an. Les syndics souvent sont peu enclins à proposer l’installation de la fibre car les travaux sont pris en charge par les opérateurs. Or, ils se rémunèrent sur les travaux qu’ils font voter.

Pour que les syndics puissent plus facilement établir leurs relations commerciales avec l’opérateur, le gouvernement propose que soit instaurée une « convention type  entre copropriétés et opérateurs », qui pourra être reprise afin de couvrir l’installation, la maintenance et l’exploitation des lignes et équipements.

article

Article écrit par:

calendar

( update 24 novembre 2017 )