G.A.FA et Immobilier, un cocktail explosif ?

Le marché de l’immobilier est en train de connaître une révolution (numérique) : l’arrivée des GAFA dans le secteur de l’immobilier. Et cette incursion des géants du numérique dans ce domaine, pourtant si matériel, est loin d’être anodin et sans danger pour les acteurs actuels du marché. 


Aujourd’hui encore, si vous désirez acheter un bien, vous êtes le plus souvent mis en relation avec le propriétaire soit via un agent immobilier, soit via une plateforme intermédiaire qui vous renvoie vers un agent immobilier, soit encore en passant par des plateformes de mise en relation entre particuliers. Ainsi, comment ces géants du numérique comptent révolutionner et transformer l’immobilier de demain ?


Que sont les GAFA ?

GAFA est un acronyme désignant les quatre plus grandes entreprises du domaine des nouvelles technologies, soient : Google, Amazon, Facebook, Apple. Ils comptabilisent, à eux quatre, l’équivalent du PIB du Danemark (soit 316 milliards de dollars de CA).


De manière plus générale, cet acronyme, GAFA, désigne l’émergence des technologies à l’international. 

Opportunité ou menace ?

À l’heure du tout numérique, il n’est pas étonnant que Google et Facebook connaissent tout de nous. Et c’est justement cette base de données qui donne un avantage incomparable à ces géants du web. Aucun portail immobilier ne pourrait rivaliser si les GAFA venaient à devenir l’intermédiaire majeur de mise en relation dans le domaine immobilier. 

Leurs connaissances et informations permettraient, de plus, un gain de temps considérable. Grâce à un ciblage ultra précis, la destination des annonces iraient directement aux bonnes personnes (suivant la mise en place de leurs algorithmes). Des nombreux critères précis pourraient être utilisés. Une aubaine pour les professionnels de l’immobilier.

Et ils se sont déjà lancés, comme Facebook avec le lancement de sa Marketplace et de ses modules dédiés aux biens immobiliers. Une nouvelle plateforme qui n’est pas passée inaperçu quand on sait que Facebook fait partie intégrante du quotidien de plus de 22 millions de français. Une exposition accrue qui fait donc de l’ombre aux professionnels, dits plus traditionnels, de l’immobilier, mais qui, si bien utilisée, eut aussi s’avérer être un outil des plus utiles. 

Quant à Google, le groupe a majoritairement investi dans des portails immobiliers aux Etats-Unis (Commonfloor pour n’en citer qu’un) et compte bien investir, petit à petit les marchés étrangers.

À l’heure actuelle, il est donc censé de dire qu’aucun portail immobilier du secteur ne pourrait lutter contre l’arrivée des GAFA. Aux Etats-Unis, ces nouveaux acteurs cassent les codes en développant de nouveaux modèles économiques, tout en s’appuyant sur la force de leur réseau et de leur marque. En France aussi, de nouveaux acteurs se multiplient, comme la société Homeloop qui revendique un nouveau modèle. 

Néanmoins, il est encore trop tôt pour pouvoir analyser l’impact d’ouverture de telles plateformes sur le marché de l’immobilier. Quelques années vont donc être encore nécessaire pour tirer des conclusions et qualifier ce changement d’opportunité ou de menace numérique.

Affaire à suivre, de très près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *